BFM Auto

Angell Bike, le vélo connecté de Marc Simoncini en précommande chez Fnac et Darty

Angell Bike en vente chez Fnac/Darty

Angell Bike en vente chez Fnac/Darty - Angell Bike

Fnac/Darty poursuit sa stratégie dans la mobilité. Le groupe a obtenu la vente exclusive du vélo connecté d'Angell Bike en précommande aussi sur le site du constructeur.

Un ange doit passer, mais celui-là a deux roues et pas des ailes. Il s'agit d'Angel Bike, le vélo électrique et connecté créé par la nouvelle startup de Marc Simoncini le fondateur de Meetic. En précommande depuis plusieurs semaines, sur le site d'Angell Bike, il est désormais proposé en exclusivité chez Fnac/Darty.

Ce vélo n'est pas comme les autres et c'est ce qui a incité Olivier Garcia, directeur des produits Fnac/Darty à entrer en contact avec Marc Simoncini pour le proposer dans son réseau.

"Ce vélo correspond exactement à ce que nous sommes. C'est un engin de mobilité douce, il est beau, de qualité et il est technolgique", explique Olivier Garcia.

Souvent comparé à Tesla ou à l'iPhone, l'Angell s'inscrit dans le haut de gamme de la mobilité et de la technologie. Designé par Ora-Ïto, un écran tactile connecté à son smartphone est inséré dans le cadre. On peut y lire les données classiques (vitesse et calorie), sélectionner un mode de pilotage, programmer un itinéraire, gérer l'éclairage et la protection antivol. Il dispose de 4 modes d’assistance, 3 modes de conduite et 3 modes de navigation. Il offre une autonomie de 70 km, sa batterie (36V/4000 mAh) est amovible et pèse moins de 14 kg.

Le vélo n'a pas encore été dévoilé pour les tests, mais déjà, Angell en aurait vendu plus d'un millier d'exemplaires via son site. Fnac/Darty a déjà enregistré 300 précommandes. Les livraisons ne vont plus tarder. Les clients seront livrés le 31 juillet. "En fait, nous serons certainement prêts un peu avant, nous avançons plus vite que nous le pensions", confie Olivier Garcia à BFMTV.

Trottinettes, vélos, voitures et scooters

La stratégie mobilité de Fnac/Darty est récente mais devient un axe important du réseau de distribution. Elle a démarré il y a seulement deux ans avec la découverte des hoverboards et des gyropods lors d'une visite au CES de Las Vegas.

De la mobilité récréative, nous sommes passés au trottinettes, puis aux vélos, à la voiture électrique et bientôt au scooters", explique Olivier Garcia qui dévoile la vente de 100.000 trottinettes l'an dernier.
Angell propose son vélo connecté en version barre oblique
Angell propose son vélo connecté en version barre oblique © Angell

Les produits vendus seront scrupuleusement sélectionnés. Le réseau ne compte pas proposer plus d'une dizaine de vélos électriques. Cet été, Fnac/Darty vendra en avant-première le vélo pliant de Xiaomi. Pour les voitures, il ne proposera que l'AMI de Citroën. Quant aux scooters, il n'en vendra que deux modèles, assez emblématiques, qui seront en vente à la rentrée. Le réseau proposera aussi l'équipement nécessaire aux deux roues motorisés (casques, gants...).

Nous ne voulons pas devenir des vendeurs de vélos ou des concessionnaires, mais des acteurs d'une mobilité technologique comme nous l'avons fait dans le numérique dès la sortie de l'iPhone dès la fin des années 2000", signale Olivier Garcia.

A l'époque, la Fnac avait des relations privilégiées avec Apple dont les produits étaient mis en avant dans quelques magasins spécialisés dans le numérique. Avec la mobilité, verra-t-on le retour d'une nouvelle version de ces Fnac Digital? "Nous ne nous interdisons rien dans ce domaine, d'ailleurs, nous allons créer dans quelques magasins des ateliers de réparation de vélos en partenariat avec CycloFix".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco