BFM Business

A Londres, un conducteur en Audi Q7 fait plus de 500.000 euros de dégâts

Des dégâts très coûteux pour cet accident survenu dans un quartier très riche de Londres.

Des dégâts très coûteux pour cet accident survenu dans un quartier très riche de Londres. - Capture d'écran Youtube

Crash impressionnant dans le riche quartier de Chelsea, à Londres. Le conducteur d'un Audi Q7 a percuté un total de 11 voitures, dont certaines très luxueuses, causant pour plus de 500.000 euros de dégâts.

Scène digne de Fast & Furious à Londres. Le conducteur d'un Audi Q7, visiblement lancé à la poursuite d'une Porsche, a complètement perdu le contrôle de son véhicule dans la nuit du 5 août dernier, comme le montrent les images impressionnantes captées par différentes caméras de surveillance. On peut voir le SUV percuter un grand nombre de véhicules et effectuer un tonneau avant de s'immobiliser au milieu de la rue.

L'accident a eu lieu à Moore Street, dans le quartier de Chelsea, au niveau de vie plutôt élevé. Dans cette rue, un logement se négocie en moyenne pour 4,8 millions d'euros. Et les voitures garées reflètent bien la richesse environnante.

Résultat: un carambolage très coûteux. Au total, 11 voitures auraient été percutées, pour des dégâts estimés à 500.000 livres sterling (542.000 euros environ). Une habitante du quartier a ainsi vu trois de ses véhicules endommagés: une McLaren, une Bentley et une Porsche.

Alertés par le bruit terrible de l'accident, des habitants sont rapidement sortis, apercevant le conducteur du SUV Audi s'extraire de son véhicule. Le visage en sang, il a expliqué s'être lancé à la poursuite de la Porsche qui l'aurait percuté un peu plus tôt, explique un article du Telegraph.

Si ce scénario n'a pas été confirmé, un autre habitant indiquait que la rue était devenue "très dangereuse", avec des personnes faisant la course régulièrement. Une enquête a été ouverte par la police.

Les dégâts seraient surtout matériels. Le conducteur, et un passager qui se trouvait à bord du Q7, ont été évacués pour soigner des blessures à la tête mais leurs vies n'étaient a priori pas en danger. Par chance, personne n'était à bord des véhicules percutés et aucun piéton ne passait à ce moment-là.

Julien Bonnet