BFM Auto

A côté de la Cadillac de Donald Trump, la limousine Mercedes blindée de Kim Jong-un

A côté de de ‘The Beast’, la limousine blindée de Donald Trump,  Kim Jong-un utilise une Mercedes-Maybach S600 blindée.

A côté de de ‘The Beast’, la limousine blindée de Donald Trump, Kim Jong-un utilise une Mercedes-Maybach S600 blindée. - Noel CELIS / AFP

Le dirigeant de la Corée du Nord rencontre cette semaine le Président des Etats-Unis Donald Trump au Vietnam. Après avoir utilisé une Rolls-Royce en octobre, Kim Jong-un se déplace au Vietnam dans une Mercedes S600 blindée.

La rencontre ce mercredi à Hanoi (Vietnam) entre Kim Jong-un, le dictateur nord-coréen, et le Président des Etats-Unis Donald Trump, est aussi une rencontre automobile. Chacun des deux dirigeants se déplace en effet cette semaine dans les rues de la capitale vietnamienne dans une limousine blindée d’une taille plus que respectable.

A côté de ‘The Beast’, la Cadillac noire de Donald Trump, Kim Jong-un arbore une Mercedes-Maybach S600 Guard entièrement blindée, comme lors de sa première rencontre avec le président américain en juin 2018. Comme son père, le dictateur nord-coréen se déplace souvent dans des modèles de la marque allemande. Maybach est en effet la griffe de luxe de Mercedes. Ses équipes transforment notamment des Classe S, la grande berline de Mercedes, en limousine. Une version blindée est aussi disponible au catalogue. C’est cette dernière qu’utiliserait Kim Jong-un.

Egalement une Rolls-Royce Phantom

Lancée en 2016, la S600 Guard peut résister à des tirs de fusils d’assaut, de roquettes ou des grenades, grâce à un blindage complet de la carrosserie. Peu de détails techniques ont filtré sur le modèle de série, et donc encore moins sur celle du dirigeant nord-coréen. Avec ce blindage, on estime le poids de cette Mercedes-Maybach à 3 tonnes. Pour déplacer ce monstre, Mercedes-Maybach l’a doté d’un moteur V12 6.0 de 530 chevaux. Prix de base: 470.000 euros.

A Hanoi, Kim Jong-un ne semble cependant pas utiliser la toute dernière Mercedes de son parc officiel. Fin janvier, lors de la fête du parti du travail de Corée, le parti d’Etat en Corée du Nord, le dirigeant était arrivé dans une toute nouvelle version de la S600, rapporte le site spécialisé The Drive. Lors de la rencontre avec le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo en octobre dernier, Kim Jong-un avait cependant dérogé à ses habitudes. Il était apparu dans une Rolls-Royce Phantom, comme le rapporte Les Echos. Ce qui avait posé, comme le reste de la flotte de voitures de luxe de Kim Jong-un, question sur l’efficacité du régime de sanction. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies avait en 2013 précisé que les "voitures de luxe" étaient sous le coup des sanctions, et ne pouvaient être importées en Corée du Nord.

Pauline Ducamp