BFMTV
Benoist Apparu: L'invité de Ruth Elkrief – 25/11

Benoist Apparu: L'invité de Ruth Elkrief – 25/11

Benoist Apparu, député UMP de la Marne, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur un événement qui a marqué le meeting qu'a tenu Nicolas Sarkozy à Bordeaux. Le samedi 22 novembre, Alain Juppé a été copieusement hué pour avoir parlé du "rassemblement de la droite et du centre" et pour avoir évoqué une "primaire ouverte" en vue de la présidentielle de 2017, tandis Nicolas Sarkozy a lui été chaleureusement acclamé par plus de 4 000 personnes. Quant à l'ancien président de la République, il a déclaré au Petit Journal de Canal + qu'il n'avait rien entendu. Mais par la suite, l'ancien Premier ministre a réagi et a déclaré qu'il avait "vu pire", et a aussi réclamé des "clarifications" à la future direction sur une alliance avec le centre et le degré d'ouverture des primaires.

News & Compagnie: le billet d'Emmanuel Lechypre - 20/11

News & Compagnie: le billet d'Emmanuel Lechypre - 20/11

Le 20 novembre, Emmanuel Lechypre s'est intéressé à la nouvelle demande d'assouplissement des 35 heures faite par Emmanuel Macron, dans News & Compagnie, sur BFMTV. Le ministre de l'Économie s'attaque une fois de plus à la durée légale du travail afin de donner la possibilité aux entreprises de pouvoir y déroger. Toutefois, cette réforme se heurte à un obstacle majeur, car les employeurs sont dans l'obligation de recueillir l'accord de chaque salarié individuellement. Le locataire de Bercy se tourne donc vers les partenaires sociaux qui devront se réunir l'année prochaine dans le cadre de l'agenda social afin de résoudre ce problème.

BFM Story: À mi-mandat, François Hollande peut-il rebondir ? (2/2) - 06/11

BFM Story: À mi-mandat, François Hollande peut-il rebondir ? (2/2) - 06/11

Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV, Gaël Sliman, président de l'Institut d'études d'opinion Odoxa et Robert Zarader, communicant et président d'Equancy & Co étaient sur le plateau de BFM Story. François Hollande arrive à sa mi-mandat avec la cote de popularité la plus mauvaise de la cinquième République et des résultats qui se font toujours attendre. Le chef de l’État va tenter ce soir au cours d'une intervention télévisée, de regagner la confiance et de renouer le dialogue avec les Français.