BFMTV

Thon rouge de Méditerranée : un trafic de 18.000 tonnes entre 2000 et 2010

BFMTV

Plus de 18.000 tonnes de thon rouge de Méditerranée, une espèce protégée et soumise à des quotas de pêche, ont été illégalement commercialisées via le Panama entre 2000 et 2010, rapporte mercredi l'organisation World Wildlife Fund (WWF).

Jusqu'à deux fois les quotas

"Sur la base de données commerciales, il a été établi que pendant plus d'une décennie, jusqu'à 14.300 tonnes de thon rouge en conserve, soit environ 18.000 tonnes de poisson vivant, ont été commercialisées via le Panama", indique WWF dans un communiqué. Ces quantités de thon rouge ont été exportées par l'Espagne, l'Italie, le Maroc, la Tunisie et la Turquie, avant de repartir pour la plus grande partie vers le Japon, plus grand consommateur de ce poisson au monde, précise l'organisation écologiste.

Selon la Cicta (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, Iccat en anglais), la pêche illégale de thon rouge a culminé en 2007. Les prises globales avaient alors atteint plus de 60.000 tonnes, soit deux fois le volume permis par les quotas.

Un timide redressement des stocks

Les 48 pays membres de la Cicta vont se réunir du 12 au 19 novembre à Agadir (Maroc) pour décider des prochains quotas de pêche des thonidés, et notamment du thon rouge. Le comité scientifique de la Cicta a récemment indiqué avoir constaté un redressement des stocks de thon rouge dans la zone Méditerranée/Atlantique Nord, tout en appelant à un maintien en l'état des quotas, en raison des incertitudes concernant les données transmises par chaque Etat.