BFMTV

Simulez la vitesse de reproduction incroyable d’une colonie de rats

Les rattes ont des portées de 2 à 16 petits

Les rattes ont des portées de 2 à 16 petits - Radha Blossom / Flickr

Les rats, délogés par la crue de la Seine, installent leurs terriers en surface. Avec leur capacité de reproduction vertigineuse, ces rongeurs pourraient vite envahir les rues de la capitale. Notre simulateur vous montre la croissance d’une colonie à partir d’un seul couple de rats.

Les Parisiens s’inquiètent de la prolifération des rats dans la capitale. Il y a quelques semaines, la vidéo d’une centaine de rats entassés dans une benne à ordure a affolé les internautes. À cause de la crue de la Seine, les rats quittent leurs terriers noyés et remontent vers la surface, rendant ces nuisibles plus visibles.

5.000 descendants par couple de rats

Les rats sont un véritable fléau pour les grandes villes. Ces robustes rongeurs ont une capacité de reproduction vertigineuse. Chaque portée peut compter de 2 à 16 ratons, pour une période de gestation de 21 à 24 jours. Les rattes ovulent immédiatement après leur accouchement, elles peuvent ainsi en théorie mettre bas une fois par mois. En pratique, elles accouchent plutôt 4 à 6 fois par an. Sachant que qu’une jeune ratte atteint sa maturité sexuelle entre 6 et 10 semaines, un couple peut engendrer près de 5.000 descendants en seulement un an.

Le simulateur ci-dessous calcule la croissance théorique d'une colonie de rats à partir d'un seul couple de rongeurs en une année. S'il ne s'affiche pas correctement, cliquez ici. 

Dans les égouts, les rats s’avèrent utiles car ils se débarrassent d'une partie des déchets en les consommant. Mais à l’extérieur, ils nuisent à l’image de Paris, posent des problèmes d’hygiène et endommagent les câbles électriques. Or, les rats délogés de leurs terriers à cause de la montée de la Seine pourraient bien s’installer définitivement en surface même après la décrue.

Dans une interview au Journal Du Dimanche publiée ce week-end, Anne Hidalgo a promis le déploiement de poubelles hermétiques et imperçables dans la capitale. Elles empêcheront ainsi les rats de s’y engouffrer pour manger les restes de nourriture.

Emeline Gaube