BFMTV

Pour plus de 11 millions d'euros, un bébé panda restera en Thaïlande

Un panda dans son habitat naturel en Chine.

Un panda dans son habitat naturel en Chine. - -

Un couple de pandas et leurs bébé résidant dans un zoo thaïlandais n’auront pas à rester en Chine. Leur contrat de prêt à été renouvelé pour 15 ans pour plusieurs millions d'euros.

Ils en reprennent pour 15 ans. La petite Lin Ping et ses parents chinois pourront rester en Thaïlande, rapporte le Bongkok Post. Pour 447 millions de bahts (environ 11,7 millions d'euros), le couple de pandas prêtés ainsi que leur progéniture née au zoo thaïlandais de Chiang Mai n'auront pas à changer d'habitat. Seule condition: Lin Ping doit effectuer un rapide aller-retour en Chine (pour rencontrer un prétendant). Enjeu diplomatique avéré, le panda est aussi une affaire de gros sous.

Le Premier ministre thaïlandais a fait l'annonce en personne : si elle s'accouple avant le 12 octobre 2013, Lin Ping pourra revenir en Thaïlande. Ses parents, eux, vont y rester.

Chuang Chuang and Lin Hu étaient prêtés par la Chine au zoo thaïlandais pour une durée de dix ans. Un prêt classique de pandas. Ce contrat a été prolongé pour quinze ans: la famille de pandas est l'attraction phare du zoo thaïlandais et stars d'un programme de télévision.

Le panda: l'attraction qui n'a pas de prix

Le coût de ce contrat? 14,8 millions de bahts (386.000 d'euros) par an pour Lin Ping et 15 millions de baths (389.000 d'euros) pour les parents, soit un total de plus de 11 millions d'euros pour les quinze ans de contrat. Chuang Chuang and Lin Hu couteront désormais quatre fois plus au zoo thaïlandais.

"Si l’on prend en compte le chiffre d’affaires annuel que cet animal et sa famille ont généré, ce nombre n’est qu’une petite broutille", a déclaré le président de l’association des zoos de l’Asie du sud-est.

Selon Sophon Dumnui, ancien directeur de l’organisation du parc zoologique en charge de l’animal, les pandas ont généré près de trois milliards de bahts (78 millions d'euros) de revenus annuels pour la province de Chiang Mai, rapporte le site spécialisé ThailandeFR.

Un coït concluant et puis s'en va

Lin Ping doit retourner en Chine le 12 octobre 2013 dans le but de procréer. Une fois l'affaire conclue, en mai 2014, elle retournera en Thaïlande auprès de ses parents. Les femelles pandas ont une fenêtre de fertilité de trois jours par an. À la libido limitée, la sauvegarde de l'espèce n'est pas encore gagnée.

À LIRE AUSSI:

>> Pandas d'Edimbourg: pas de coït mais une insémination artificielle

>> Les pandas d'Edimbourg vont-ils (enfin) "le faire"?

>> Japon: les pandas géants se sont accouplés

>> Le panda, un enjeu diplomatique

?

Marc Pédeau