BFMTV

Panda: le bambou, son unique repas, serait mauvais pour sa digestion

Le panda géant ne digère que 17% des bambous qu'il ingère.

Le panda géant ne digère que 17% des bambous qu'il ingère. - AFP PHOTO / JOHN THYS

Ballonnements et brûlures d’estomac. Le panda géant n’a pas la vie facile selon une récente étude chinoise. L’animal ne digère que 17% des bambous qu’il ingère.

Ils sont mignons et font craquer les internautes dans des vidéos amusantes. Des scientifiques chinois viennent de briser le mythe: les pandas géants ne sont pas des animaux très évolués. Selon une récente étude, l’animal à quatre pattes a du mal à digérer son unique repas, les bambous. En cause, ses bactéries intestinales qui n’ont pas subi de transformations biologiques malgré ce régime alimentaire très strict. Le panda géant passe pourtant jusqu’à 14 heures par jour à consommer cette plante. En moyenne, il ne digère que 17% des bambous ingérés. L’animal, pourtant amateur de tiges, n’a pas suivi la branche de l’évolution emprunté par les autres herbivores.

Proche des ours

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont étudié 121 échantillons de matière fécale prélevés sur 45 pandas géants. Les données ont été comparées à une ancienne étude réalisée sur sept pandas sauvages. La conclusion des chercheurs est sans appel: tout comme les ours, les pandas géants n’ont aucune bactérie assurant la dégradation du bambou. "Ce résultat est inattendu et assez intéressant, parce que il implique que le microbiome intestinal du panda géant est peut-être mal adapté à son unique régime alimentaire", a indiqué dans un communiqué de presse Xiaoyan Pang, l’un des co-auteurs de l’étude reprise par le Times.

Autre révélation de la recherche: les bactéries intestinales du panda géant diffèrent suivant les saisons. Leur composition est quelque peu différente en automne comparé au reste de l’année. Le manque de bambous à cette période pourrait expliquer le phénomène, postulent les scientifiques chinois.

Aucune hypothèse n’est en revanche avancée par les chercheurs pour expliquer le retard évolutif du panda géant. L’animal, qui ne vit à l’état sauvage qu’en Chine, a évolué à partir d’une espèce qui consommait à la fois de la viande et des plantes, avant de n’engloutir presque exclusivement que des bambous il y a deux millions d’années. Les pandas ne sont pas des animaux nonchalants et paresseux pour rien…

Jérôme Morin