BFMTV

Ours tué en Ariège: la récompense promise à quiconque fera accélérer l'enquête passe à 30.000 euros

Un ours a été retrouvé tué par balles dans l'Ariège, début juin 2020.

Un ours a été retrouvé tué par balles dans l'Ariège, début juin 2020. - HANDOUT / TWITTER ACCOUNT OF FRENCH MINISTER FOR ECOLOGICAL TRANSITION / AFP

Jeudi, l'ONG Sea Shepherd avait annoncé offrir 10.000 euros afin d'identifier le responsable de la mort du plantigrade.

La récompense destinée à accélérer l'enquête après la découverte d'un ours brun tué par balle en Ariège au début du mois de juin est passée en quelques jours de 10.000 euros à 30.000 euros, a indiqué l'ONG Rewild dans un communiqué.

Jeudi, l'ONG Sea Shepherd avait annoncé offrir 10.000 euros dans ce but. Depuis, d'autres dons ont afflué. Selon le communiqué de Rewild, un particulier domicilié dans les Pyrénées a donné 5000 euros, tandis qu'une autre association basée dans la même zone a donné 2000 euros.

D'autres dons ont été effectués et ont permis d'atteindre 30.000 euros, indique la coalition Rewild, qui a été cofondée par Sea Shepherd.

"Si ce système de récompense est peu courant en France et a pu surprendre, jamais, dans aucun autre pays où Sea Shepherd a eu recours à ce procédé, une telle surenchère spontanée n'avait eu lieu. Cela veut bien dire que les gens en ont marre que quelques uns s'octroient le droit de détruire le peu qu'il reste de vie sauvage et que justice ne soit jamais rendue", déclare dans le communiqué la présidente de Sea Shepherd France et porte-parole de Rewild Lamya Essemlali.

Dépôts de plainte

Rewild avait déjà annoncé son intention de déposer plainte, tout comme la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a fait savoir que l'État porterait également plainte.

Selon l'Agence France-Presse (AFP), il s'agit du deuxième ours retrouvé mort dans les Pyrénées cette année, alors que la population n'est que d'une cinquantaine d'individus.

La réintroduction des ours dans les Pyrénées, amorcée en 1991, est source de tensions avec les éleveurs locaux, qui jugent leur présence indésirable, car incompatible avec leurs activités.

Clarisse Martin