BFMTV

Les pro-ours proposent de prendre en charge les lâchers

BFMTV

Les défenseurs de la présence controversée de l'ours dans les Pyrénées ont décidé de prendre l'initiative pour presser le mouvement des réintroductions en offrant à l'Etat de les organiser et de les financer à sa place, ont annoncé leurs associations jeudi.

Après des mois de travail, ces associations viennent de déposer les dossiers auprès des autorités pour "prendre en charge l'intégralité de l'opération, en termes d'organisation, de réalisation et de financement; nous n'avons plus besoin que de l'autorisation de l'Etat", a déclaré Alain Reynes, de Pays de l'ours-Adet.

Il s'agirait de lâcher deux ourses : dans les Pyrénées occidentales, là où la population est la plus menacée de disparition, et dans les Pyrénées centrales, pour renforcer une population pas encore viable.

Les associations pourraient procéder aux lâchers dès le printemps si elles en obtenaient l'autorisation rapidement, sinon en 2014, dit Alain Reynes.