BFMTV

Le castor est de retour en Ile-de-France

Un castor

Un castor - Flickr.com / CC / Bruno Alexandre

Disparu depuis plusieurs décennies des étangs et cours d'eau de la région parisienne, l'animal a laissé des traces, notamment dans l'Essonne et la Seine-et-Marne.

Sa queue plate et ses grandes dents sont reconnaissables entre mille: le castor est aux portes de Paris. Selon l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), l'animal est bel et bien de retour dans le bassin parisien, où il n'avait pas été observé depuis "des décennies". 

Des traces de dents ont notamment été retrouvées sur des arbres rongés dans le sud de l'Essonne, comme le montre par ailleurs Le Parisien. "Il avait quasiment disparu de France depuis le début du XXème siècle, mais tout indique que le castor d'Europe est bien en train de recoloniser l'Ile-de-France" où "les dernières observations de l'espèce remontent au XIXème siècle", a indiqué l'organisme dans un communiqué.

Prudence tout de même pour les promeneurs un peu trop pressés de voir de le rongeur dans son milieu naturel. Les castors parisiens ne seraient en réalité qu'une poignée. "Il n'y en a pas beaucoup pour l'instant" sur l'Essonne, confirme l'animateur régional du réseau Castor de l'ONCFS, Paul Hurel. "Il y a peut-être un ou deux individus qui sont passés sur la rivière, qui ont coupé à deux-trois endroits des arbres pour se nourrir, mais on n'a pas encore trouvé la zone où ils sont installés, où ils vont créer leur terrier", a-t-il précisé à l'AFP. 

Les curieux peuvent en revanche se rendre dans la moitié est ou le centre de la France, là où les castors sont particulièrement visibles. Au total, leur population serait près de 20.000, répartie dans 51 départements de la France selon l'ONCFS. 

Xavier Allain avec AFP