BFMTV

Des scientifiques déguisent des chevaux en zèbres pour comprendre pourquoi ils sont rayés

Des scientifiques britanniques ont déguisé des chevaux en zèbres pour comprendre pourquoi ils sont rayés

Des scientifiques britanniques ont déguisé des chevaux en zèbres pour comprendre pourquoi ils sont rayés - UC Davis

Des chercheurs britanniques de l'Université de Bristol ont habillé sept chevaux de tuniques rayées avant de les observer plusieurs heures durant. Ils cherchaient à comprendre pourquoi les zèbres ont développé les bandes noires et blanches qui les caractérisent, et pourraient avoir trouvé.

"L'étude, publiée dans le journal Plos One, a impliqué des chevaux, des zèbres, et des chevaux déguisés en zèbres", rapporte The Guardian mercredi. Des chercheurs britanniques de l'Université de Bristol ont habillé sept chevaux de tuniques rayées avant de les observer plusieurs heures durant. Leur objectif? Comprendre pourquoi les zèbres ont développé les bandes noires et blanches qui les caractérisent. 

L'étude corrobore les découvertes antérieures selon lesquelles les rayures des zèbres repoussent les insectes, et notamment les mouches.

Les scientifiques ont d'abord constaté que les taons se posent moins sur les zèbres que sur les chevaux. Ce phénomène aurait pu s'expliquer par une différence d'odeur entre les animaux. C'est dans le but d'écarter cette hypothèse qu'ils ont habillé sept chevaux de tuniques rayées noir et blanc.

Eviter les maladies graves

Les taons ont continué à se poser sur les têtes découvertes des cobayes à la même fréquence. A l'inverse, ils ont beaucoup moins touché et se sont beaucoup moins posés sur le corps des chevaux, couvert du vêtement rayé. 

"Le zèbre - du point de vue de l'évolution - s'est développé dans des parties du monde où les mouches transmettent des maladies graves et donc il peut y avoir des conséquences importantes pour la santé en cas de morsure de mouches. Alors que les chevaux domestiques n'ont pas eu le même moteur", explique le docteur Martin How, co-auteur de l'étude.

Cette dernière va encore plus loin, puisqu'elle détermine comment les rayures agissent sur les insectes.

Vision basse résolution

Des enregistrements vidéo montrent que les mouches ne parviennent pas à ralentir de façon constante à l'approche des zèbres et leur foncent dedans. Ce serait lié à la basse résolution de leur vision. 

"A des distances de plus de deux mètres, un zèbre ressemble à un cheval gris - elles (les mouches) ne seront pas capables de voir les rayures du tout", indique Martin How.

Selon le chercheur, deux mécanismes pourraient alors être à l'origine de l'effet dissuasif des rayures. La "révélation soudaine" des bandes surprendrait les insectes de sorte qu'ils changeraient de trajectoire. Elle pourrait également interférer avec la perception qu'ils ont de la vitesse à laquelle les objets passent près d'eux, les empêchant d'atterrir correctement.

D'autres facteurs sont susceptibles d'expliquer l'apparition des rayures chez les zèbres. D'autres études montrent que les bandes noires et blanches servent de camouflage aux animaux, ont un rôle dans la régulation de leur température corporelle, ou encore une fonction sociale. 
Clémentine Piriou