Politique

Professeur décapité: Manuel Valls attaque la "responsabilité" de Jean-Luc Mélenchon

Le
Plusieurs voix se sont élevées ce dimanche, critiquant la présence des Insoumis place de la République pour rendre hommage à l'enseignant décapité.
Publicité

Présent place de la République ce dimanche pour rendre hommage à l'enseignant décapité ce vendredi soir à Conflans-Saint-Honorine, Manuel Valls a attaqué Jean- Luc Mélenchon jugeant que celui avait une "très grande part de responsabilité dans ce qu'il s'est passé".

"Jean-Luc Mélenchon a une très grande responsabilité dans tout ce qu'il s'est passé, dans ce rapport de la gauche avec cette lutte contre l'islamisme", a-t-il critiqué. Et d'insister: "Il a sa part de responsabilité dans cette lâcheté qu'il y a eu de la part de la gauche."

Plusieurs voix se sont élevées ce dimanche, critiquant la présence des Insoumis place de la République. "Je récuse à tous ceux qui ont été de tous les défilés et de toutes les pétitions avec les islamistes le droit de se donner bonne conscience et s'exonérer de toute responsabilité en manifestant", s'exprimait ainsi Valérie Pécresse sur Twitter.

Publicité

Une critique partagée aussi par Aurore Bergé (LaREM, ex-LR), qui a refusé de se rendre au rassemblement, affirmant ne pas avoir envie "de se trouver aux côtés de personnes qui ont créé un climat favorable à ces idéologies, ou en tout cas ont cessé de les combattre", a-t-elle déclaré en citant les Insoumis Eric Coquerel ou Danièle Obono.

"Le but de ces criminels est de nous diviser"

Arborant une écharpe tricolore et entouré de plusieurs députés insoumis, Jean-Luc Mélenchon a quant à lui déclaré, un peu plus tôt ce dimanche, qu'il était "de notre devoir à nous républicains d'être présents" , appelant à l'unité nationale.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV

Top Articles