Economie

L'Etat ordonne la fermeture du bâtiment d'élevage insalubre mis en cause par L214

Le
i
La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a ordonné jeudi la fermeture du bâtiment insalubre d'élevage de canards dénoncé par l'association L214 dans des vidéos. - L214 - ÉTHIQUE & ANIMAUX
La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a ordonné jeudi la fermeture du bâtiment insalubre d'élevage de canards dénoncé par l'association L214 dans des vidéos. Cette "interdiction totale et immédiate" vaut "jusqu'à sa remise aux normes".
Publicité

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a ordonné, ce jeudi, la fermeture du bâtiment insalubre d'élevage de canards, situé à Lichos, dénoncé par l'association L214 dans des vidéos, et prononcé une "interdiction totale et immédiate" de l'exploiter "jusqu'à sa remise aux normes", a-t-on appris auprès du ministère de l'Agriculture.

Les canards ont été évacués de leur bâtiment

"Les canards sont évacués dès maintenant de leur bâtiment pour les mettre à l'abri", a précisé une porte-parole du ministère après une inspection des services vétérinaires de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et de la gendarmerie nationale sur le site du couvoir du Saison à Lichos (Pyrénées-Atlantiques). Les effluents et lisiers devront être évacués dans les plus brefs délais par une entreprise compétente, a ajouté le ministère.

Publicité

L'association L214 a pris les photos "il y a quelques jours"

Plus tôt dans la matinée, l'association L214 avait mis en cause cet élevage de canards des Pyrénées-Atlantiques dont elle avait demandé la fermeture "urgente et définitive", la copropriétaire de l'exploitation dénonçant de son côté une vidéo "fausse et mensongère".

Selon L214, les photos et vidéos mises en ligne sur leur site ont été prises "il y a quelques jours" en août, après signalement par un "lanceur d'alerte". Elles dépeignent "le pire élevage que nous ayons eu l'occasion de voir depuis les débuts de L214" en 2008, a affirmé Sébastien Arsac, directeur des enquêtes de l'association.

Une action pénale a été ouverte

Réagissant à cette mise en cause, une copropriétaire du Couvoir du Saison, une exploitation "familiale" a affirmé que la vidéo de L214 était "fausse, mensongère et malhonnête".

Une action pénale est également ouverte pour des "délits envers les animaux en captivité". Par ailleurs, une équipe de la police de l'eau et des agents de l'office français de la biodiversité se sont rendus sur place pour lever tout doute sur d'éventuels risques de pollution, qualifiés mercredi soir en première analyse "d'inexistants", a précisé le ministère.

La procureure de Pau a ouvert une enquête

Cette exploitation avait fait l'objet d'une inspection et de prélèvements lors d'un épisode d'influenza aviaire en septembre 2019 "qui n'avait rien révélé", selon la même source qui rappelle avoir effectué 315 contrôles dans le département en trois ans sur la filière volaille-canards, dont 69 sur l'année 2019 sur les 667 élevages que compte le département.

De son côté, la procureure de Pau Claude Gensac avait indiqué ce jeudi l'ouverture d'une enquête, confiée à la gendarmerie, à la suite de la plainte déposée par L214.

F.B. avec AFP