Régionales 2015 : Bretagne

Avec ce double rôle, il a animé la campagne et ses détracteurs lui ont reproché alternativement son absence et son futur rôle à la tête de l'exécutif avec un possible cumul des mandats.

Pour Marc Le Fur, chef de file de la droite mais lâché récemment par les centristes, Jean-Yves Le Drian "ne pourra pas assumer sa tâche de président de Bretagne s'il est élu" et doit dire qui la présidera à sa place. Un avis partagé par Gilles Pennelle, tête de liste du FN, et l'ancien "Bonnet rouge" Christian Troadec.

En attendant, le ministre-candidat a renoncé à ses meetings de campagne mais reste le grand favori. Les sondages semblent promettre une victoire relativement confortable à la gauche avec 46% des voix au second tour, contre 36% à la liste Le Fur et 18% au FN, en forte progression. Une nouveauté pour la région. 

Voir les résultats en région Bretagne