Zidane à Bordeaux : pourquoi rien ne bouge

Après deux entrevues, les dirigeants bordelais espèrent avoir convaincu Zinedine Zidane de devenir leur nouvel entraîneur. Mais si Zizou a les cartes en mains, il ne semble pas pressé de donner sa réponse officielle. Explications.

La rédaction
Le 15/05/2014 à 16:47

Les premières grosses chaleurs se font encore attendre, mais quelques rayons de soleil parviennent tout de même à venir chauffer le château du Haillan. Comme souvent, au centre d’entraînement des Girondins de Bordeaux, le calme et la quiétude sont de mise. En attendant peut-être un vrai coup de chaud, si Zinedine Zidane devient le nouvel entraîneur du club. Depuis plusieurs semaines, le nom de l’ancien meneur de jeu des Bleus revient avec insistance en Gironde. Et les dirigeants bordelais, Jean-Louis Triaud en tête, ne démentent pas. Deux rencontres ont déjà eu lieu entre les deux parties. Au cours de celles-ci, des membres de l’état-major de M6, propriétaire des Girondins de Bordeaux, ont fait le déplacement pour convaincre « Zizou » de prendre la succession de Francis Gillot.

Certains médias français et espagnols ont déjà fait état d'une proposition de contrat de deux ans. La balle est désormais dans le camp de Zidane qui a entre les mains une vue globale du projet bordelais et l’enveloppe qu’il aura à sa disposition pour le mercato. Pour les dirigeants du FCGB, Zidane serait la pièce maîtresse d’une reconstruction basée sur la jeunesse. Pour cela, Bordeaux compte évidemment s’appuyer sur son centre de formation, mais aussi sur celui… du Real Madrid. Ancien coach des U18 du club merengue, le champion du monde 1998 connaît les éléments les plus prometteurs et pourrait faciliter le prêt de deux ou trois joueurs de la « Maison Blanche ». Un formateur « historique » des Girondins a ainsi été sollicité pour donner son avis sur la façon dont la formation est gérée à Madrid.

Silence radio jusqu'au 24 mai ?

Si Bordeaux est donc dans l’attente de la réponse de Zidane pour communiquer officiellement sur le sujet, rien ne devrait être annoncé avant le 24 mai, date de la finale de la Ligue des champions entre le Real et l’Atlético Madrid. De quoi imaginer que la conférence de presse de Jean-Louis Triaud, prévue lundi prochain au Haillan, soit une nouvelle démonstration de la capacité du président aquitain à « dribbler » la presse quand sera évoqué le cas de l’actuel adjoint de Carlo Ancelotti.

En attendant de voir peut-être Zinedine Zidane prendre sa place sur le banc de touche, Francis Gillot a d’ores et déjà prévenu son successeur que rien ne serait simple, ce jeudi en conférence de presse. « A partir du moment où on n’est pas manager, on accepte l’effectif qu’on a à disposition, souffle celui qui a annoncé son départ à l’issue du match contre Marseille samedi dernier (1-1). Si on n’accepte pas, on s’en va. Je ne me suis jamais plaint qu’on ait vendu tel ou tel joueur ou qu’on n’ait pas pris untel ou untel. Un entraîneur qui fait trois ans sans se faire virer, ce n’est déjà pas mal. Sans lassitude, c’est compliqué. Trois ans, c’est long quand même ! » Les dirigeants bordelais aimeraient quand même voir ce que ça donne avec Zidane…

De Tavernost confirme la piste Zidane

Patron des Girondins de Bordeaux, Nicolas de Tavernost a confirmé la piste Zinedine Zidane pour s'installer sur le banc bordelais à l’Express. « Qu’est-ce qu’une entreprise de football ? C’est une entreprise de spectacle. Et si vous avez le meilleur acteur qui vient diriger le spectacle, vous vous en portez mieux. Zidane à Bordeaux, pour nous, ce serait formidable, commenté de Tavernost. Après, il y a des conditions pour que ça se fasse. Vous dire qu’on n’y a pas pensé, je serai un menteur. Vous dire que ça se fera, je serai un usurpateur. Aujourd’hui en tout cas. »

Les bons plans avec iGraal

Code promo Zalando
Vos baskets de sport à petit prix
Code promo Spartoo
Economisez sur vos tenues de sport
Code promo 3 Suisses
Surfez sur les tendances shopping
Code promo La Redoute
Accessoires sportifs pour toute la famille
La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?