Y.Touré : « Jouer au PSG ? Pourquoi pas »

EXCLU RMC SPORT. Invité exceptionnel de Luis Attaque ce mercredi sur RMC, Yaya Touré (30 ans) est impressionné par le niveau de jeu du PSG. Une constellation que le milieu de terrain ivoirien de Man City n’écarte pas de rejoindre à l’avenir.

La rédaction
Le 22/01/2014 à 17:40

Yaya Touré, vous avez encore marqué avec Manchester City le week-end dernier contre Cardiff (4-2) et vous semblez très heureux en Premier League...

Oui, avec un peu de chance quand même ! (Rires) Depuis mon arrivée en Angleterre, c’est le championnat qui me va le mieux. Je me sens bien dans ce club. Et il y a des joueurs autour qui m’aident beaucoup aussi. C’est vrai qu’à Barcelone, j’ai joué avec de grands joueurs et j’ai gagné pas mal de trophées. Mais ici, j’ai plus de responsabilités. Et j’arrive à m’en sortir. La Premier League, c’est le championnat où je me sens le plus à l’aise. Il y a le rythme, l’intensité. Il y a tout ce que je veux.

Que signifie pour vous le fait de recevoir le Ballon d'or africain pour la troisième année consécutive ?

C’est quelque chose de super. Non seulement parce que c’est la troisième fois d’affilée, mais aussi parce qu’étant donné ma position, ce n’est pas évident. Je remercie énormément les gens. Pour moi, le plus important, c’est de continuer à travailler, à apprendre et à m’améliorer.

Comment pouvez-vous encore progresser ?

Je peux être plus performant. Et sur la durée, aussi. Au fil du temps, les performances diminuent un peu. Il faut rester toujours à ce niveau et apprendre encore avec un entraîneur comme Manuel Pellegrini et des joueurs de grand talent. C’est important.

Votre équipe est favorite pour le titre en Angleterre, vous allez affronter le Barça en 8e de finale de la Ligue des champions. Est-ce que ça va être l'année Manchester City ?

Ça peut être l’année Manchester City, comme ça peut aussi être une dégringolade. On va avoir un mois de février très chargé. Chelsea va venir (3 février, ndlr), il va y avoir les matchs contre Barcelone (18 février, 12 mars). Ça va être assez compliqué. Ce sera à nous d’avoir la concentration, la lucidité, qu’il faudra. Et beaucoup de respect pour ces clubs-là. Les observateurs nous voient champions. Mais la réalité, c’est sur le terrain. On sait qu’on aura des adversaires qui vont nous embêter jusqu’au bout. Ils vont nous créer pas mal de problèmes. Mais le plus important, c’est qu’on connaît nos forces et nos faiblesses. Il faudra être dans un bon jour quand ces matchs-là viendront et essayer de donner le maximum.

Tout le monde voulait éviter Manchester City en Ligue des champions. Ils ont tous peur de vous...

Oui, effectivement ! (Rires) C’est vrai qu’à la maison, on a une force exceptionnelle. La seule équipe qui a pu nous battre à domicile, c’est le Bayern (1-3). Ça explique tout. C’est l’un des plus grands clubs en Europe en ce moment, une équipe qui marche vraiment fort. C’est vrai que le Barça commence à être une grosse machine aussi, avec beaucoup de joueurs de talent et d’expérience. Ça va être un très bon test pour nous. Il faut qu’on passe un cap.

En étant qu'ancien joueur du Barça, aurez-vous soif de revanche ?

Non. L’objectif, pour moi, était de venir à City et de passer un cap avec eux, de gagner des trophées. Mais si pour arriver en quarts, en demie ou en finale de la Ligue des champions, il faut éliminer le Barça, alors je dis oui. J’ai une grosse envie d’aller loin dans cette compétition. Pour un joueur, c’est exceptionnel. On ne rêve pas mieux. On a vraiment beaucoup de choses à prouver.

Vous vous entendez très bien avec Samir Nasri. Après sa blessure au genou, va-t-il revenir le plus rapidement possible ?

Ce n’est pas seulement mon ami, mais comme un frère. C’est quelqu’un d’exceptionnel. On croise les doigts pour le match retour contre le Barça et aussi pour l’équipe de France. Il était en très, très bonne forme. C’est un joueur très, très important pour City. Il a été l’un des plus performants. Sans lui, ça va être assez compliqué pour nous. Selon le docteur, tout est possible. Il a recommencé à aller à la gym. Ce serait super qu’il soit de retour et qu’on fasse un bon match contre le Barça.

Le PSG fait-il peur en Ligue des champions ?

C’est une grande équipe, pleine d’histoire, avec de grands joueurs qui sont là en ce moment. J’ai vu PSG-Nantes, qu’ils ont gagné facilement (5-0). Le PSG a une force exceptionnelle. Pour moi, le PSG fait peur. J’ai beaucoup de respect pour eux aussi. C’est une grosse équipe. C’est un peu un City en France. Ils ont cette puissance financière qui leur permet d’acheter des grands joueurs. Et ces derniers prouvent en championnat qu’ils sont au-dessus. Pour être honnête, le PSG me fait peur quand même.

Envisagez-vous de venir jouer au PSG un jour ?

Tout peut être possible. Pourquoi pas. Dans la vie, on ne sait jamais. Tout se passe bien en ce moment à City, mais on ne sait jamais. Quand vous avez de grandes équipes comme ça, où il y a déjà de grands joueurs, ça attire forcément. Faire partie d’une aventure comme ça, d’un groupe comme ça, c’est exceptionnel. Moi, travailler avec de grands joueurs, c’est toujours mon objectif. Ça vous permet de vous améliorer et d’apprendre beaucoup de choses. Dans le football, on ne finit jamais d’apprendre. Pour moi, le PSG est un grand club.

La Côte d'Ivoire va être très attendue à la Coupe du monde...

Les deux précédentes ont été difficiles (éliminations en phases de poules, ndlr). Mais cette fois-ci, je crois que si on l’entame bien… Ce qui me fait un peu peur, c’est comment on va arriver physiquement. Là, on remarque que certains joueurs commencent à beaucoup jouer. Il y a Gervinho (AS Rome), Salomon (Kalou) à Lille, Didier (Drogba). On espère être bien physiquement. La température va jouer aussi, mais on la connaît plus ou moins puisque c’est celle à laquelle on joue en Afrique. Le Japon, c’est une équipe qui court beaucoup. La Colombie, c’est une équipe très solidaire et qui se bat. Comme la Grèce. L’objectif, c’est de passer le premier tour. Après, la suite, on verra.

Atteindre les demi-finales de la Coupe du monde, ce qui n'est jamais arrivé pour une équipe africaine, ce serait comme une victoire...

On ne crachera pas dessus. Mais ça voudrait dire qu’on n’est pas loin, qu’on se rapproche de plus en plus. Le continent africain est bien représenté avec le Nigéria, la Côte d’Ivoire, le Cameroun… Ce sont des équipes assez puissantes, assez costaudes. Et les équipes des stars comme Messi ou Ronaldo, qui jouent pas mal de matchs dans la saison, on verra dans quel état physique et mental elles seront. Il y a forcément une équipe africaine qui ira loin. On espère que ce sera nous.

Quels sont vos favoris pour la Premier League, la Ligue des champions et la Coupe du monde ?

Pour le championnat, j’espère que ça va être City ! Pour la Ligue des champions, le Bayern est bien parti. Le PSG, avec ce qu’il a fait au Camp Nou l’année dernière, a montré qu’il pouvait être présent. Je vois bien le Real Madrid aussi. Ça va être serré. Mais je dirais le Real. Et pour la Coupe du monde, le Brésil. Ils sont chez eux, où ils sont intraitables. Le Brésil est le grand favori.

Les bons plans avec iGraal

Code promo Zalando
Vos baskets de sport à petit prix
Code promo Spartoo
Economisez sur vos tenues de sport
Code promo 3 Suisses
Surfez sur les tendances shopping
Code promo La Redoute
Accessoires sportifs pour toute la famille
La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?