XV de France : le (nouveau) rêve Bleu de Michalak

Frédéric Michalak, 30 ans, est un éternel revenant. Propulsé au rang de superstar très jeune, il n’a jamais confirmé sur la durée. Le demi de mêlée et l’équipe de France, c’est une histoire particulière qui a débuté en novembre 2001.

Cédric Ferreira et Florent Germain
Le 10/11/2012 à 12:30
Mis à jour le 10/11/2012 à 12:52

Ce soir, la France reçoit l’Australie pour sa 1ère rencontre de la tournée d’Automne. Frédéric Michalak, 30 ans, est un éternel revenant. Propulsé au rang de superstar très jeune, il n’a jamais confirmé sur la durée. Le demi de mêlée et l’équipe de France, c’est une histoire particulière qui a débuté en novembre 2001.

Frédéric Michalak n’hésite pas à guider ses partenaires à l’entrainement. Et pour cause, il est l’un des plus capé de l’équipe de France, avec 56 sélections. Déjà convoqué face à l’Argentine au mois de juin dernier, le joueur de 30 ans est de nouveau parmi les Bleus.

Un retour au 1er plan qu’il savoure.

Première coupe du monde à 20 ans

Je le dois à moi-même et aux gens qui étaient autour de moi à ce moment-là. C’est bien d’être pris maintenant mais il faut y rester. Pour ça, il faut faire des matchs de haut niveau et s’entrainer comme un joueur qui veut faire des grosses performances et c’est ce qui m’habite actuellement.

Une humilité qui s’explique par son histoire, faite de hauts et de bas en Bleu. Dix ans de carrière marqués par plusieurs déceptions et d’éternels retours. Pourtant à ses débuts, on lui prédisait le plus bel avenir : dès 20 ans, il dispute même sa 1ère coupe du monde.

Mais l’échec face à l’Angleterre en demi-finale, est resté gravé dans sa mémoire.

S'inscrire dans la durée

C’était il y a 10 ans, faut passer à autre chose. Moi personnellement ça m’a fait grandir, ça m’a montré ce qu’il me restait à apprendre encore pour gagner ce genre de matchs. J’avais 20 ans, je continuais ma route.

Une route qu’il l’a emmenée cette saison au Racing Club de Toulon, où il se rapproche de sa meilleure forme.

Des performances, qui devraient lui permettre à nouveau, de s’inscrire dans la durée avec les Bleus.

Toute l'actu Sport

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?