Vendée Globe : vent de colère après la disqualification de Stamm

Après la disqualification de Bernard Stamm mercredi, plusieurs concurrents du Vendée Globe ont apporté leur solidarité au skipper suisse en jugeant la sanction "disproportionnée".

Mathilde Tournier (texte) | François-Xavier de Chateaufort et Thibaut Giangrande (vidéo)
Le 03/01/2013 à 8:58

Le jury du Vendée Globe a-t-il été injuste en disqualifiant le skipper suisse Bernard Stamm mercredi ? Oui pour ses concurrents, qui se sont tous élevés contre cette décision. "Scandaleux", a réagi Jean-Pierre Dick. "Mal venu et non à propos", juge Jean Le Cam.

Mercredi, Bernard Stamm a été disqualifié du Vendée Globe, course en solitaire, sans assistance et sans escale, pour avoir bénéficié d'une assistance extérieure. Il avait fait une escale forcée dans un archipel néo-zélandais pour sauver son bateau, le Cheminées Poujoulat, et s'était amarré à un navire russe le temps de sa réparation. Un marin de l'équipage russe était alors intervenu pour l'aider, sans que Stamm l'ait invité à le faire.

"Il a réagi en bon marin"

Les deux marins britanniques Mike Golding et Alex Thompson ont rappelé que Bernard Stamm avait perdu son bateau lors de la dernière édition du Vendée Globe il y a quatre ans, et qu'il avait là fait ce qu'il fallait, au vu du danger encouru. "Il a réagi en bon marin", a de son côté avancé Jean Le Cam.

Jean-Pierre Dick souhaiterait que le jury "revienne" sur une décision qu'il juge "démesurée", et Marc Guillemot regrette que "le jury n'ait pas pris en compte l'avis de marins" ayant déjà subi pareille avarie.

Mais le consultant de sécurité du Vendée Globe, Alain Gautier, rappelle de son côté que "le règlement est clair" : le skipper n'avait pas le droit de s'amarrer à un bateau, ni de bénéficier d'aucune assistance. "Peut-être est-il mal fait, mais ce n'est pas maintenant d'en juger."

Toute l'actu Sport

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?