Vendée Globe : Louis Burton percuté mais sain et sauf

Nouvel accident de parcours dans le Vendée Globe : un skipper français, Louis Burton, a été heurté par un chalutier mais est sain et sauf.

A. G. avec AFP
Le 14/11/2012 à 7:52
Mis à jour le 14/11/2012 à 8:41
Louis Burton, le 9 novembre dernier, saluait la foule avant de partir (FRED TANNEAU / AFP)

Le voilier du Français Louis Burton (Bureau Vallée), l'un des concurrents du Vendée Globe 2012-2013, a été percuté par un chalutier dans la nuit de mardi à mercredi, a annoncé son équipe, qui a précisé que le skipper était sain et sauf.

Louis Burton, le benjamin de la flotte à 27 ans, prendra vers 10h00 heure française une décision sur la poursuite éventuelle de la course après une évaluation des dégâts. La collision a eu lieu à environ 400 milles au large de Lisbonne, a-t-on précisé de même source.

Elle est la deuxième de la course après celle, lundi, qui a contraint le Français Kito de Pavant (Groupe Bel) à abandonner.

Visibilité très limitée

La direction de course a précisé avoir "reçu cette nuit à 03h10 heure locale (04h10 heure française, ndlr) l'appel du bateau Bureau Vallée. Louis Burton signalait avoir percuté sur le flanc bâbord un chalutier a environ 400 milles à l'ouest de Lisbonne".

"Il était en veille dans le cockpit et son radar et son AIS (système qui permet à un navire d'être repéré en permanence en mer) étaient allumés. Il évoluait à 18 noeuds (environ 30 km/heure) dans une mer formée avec un vent de sud-ouest de 32 noeuds générant une visibilité très limitée", a ajouté la direction de course.

"Rapidement, Louis a viré pour faire route au Nord-Est, sécuriser le mât et a constaté un hauban endommagé à 1,80 mètre au dessus du pont", a-t-on encore indiqué. "Louis va bien, il attend le lever du jour pour un diagnostic plus complet sur le galhauban bâbord (cable qui tient le mât, ndlr) avant de prendre toute décision sur la suite de la course".

Dix-huit monocoques Imoca de 60 pieds (18,28 m) restaient en course mercredi après les abandons de Kito de Pavant (Groupe Bel) lundi et de Marc Guillemot (Safran) dimanche.

Toute l'actu Sport

La question du jour

Fruits et légumes: êtes-vous prêt à payer plus cher pour avoir plus de goût?