Vendée Globe : Burton répare mais n'abandonne pas

Le Français Louis Burton, dont le voilier a été heurté par un chalutier, revient aux Sables-d'Olonne (Vendée) pour réparer. Il n'abandonne pas la course.

V. G. avec AFP
Le 14/11/2012 à 15:51
Mis à jour le 14/11/2012 à 17:56

Le Vendée Globe en chiffres


Une réparation, pas d'abandon. Le Français Louis Burton, dont le voilier "Bureau Vallée" a été heurté par un chalutier dans la nuit de mardi à mercredi au large du Portugal, a annoncé qu'il revenait aux Sables-d'Olonne (Vendée) à la voile. Il y réparera les avaries provoquées par la collision et reprendra la course dès que possible.

Burton, le benjamin (27 ans) de la flotte de 20 skippers ayant pris samedi le départ de la 7e édition du Vendée Globe, attendait le verdict des techniciens de son équipe pour prendre une décision. Il avait, pour cela, envoyé dans la matinée des clichés de la pièce de gréement endommagée (galhauban bâbord) lors de la collision.

Repartir avant mardi 20 à 13h02 ou abandonner

Son voilier avait été heurté vers 03h00 locales (04h00 heure française) sur son flanc bâbord par un bateau de pêche à environ 750 km de Lisbonne. Cette collision est la 2e de la course après celle, lundi, dans les mêmes parages mais beaucoup plus violente, qui a contraint le Français Kito de Pavant (Groupe Bel) à abandonner.

Selon le règlement du Vendée Globe, Burton a jusqu’au mardi 20 13h02 pour quitter à nouveau les Sables et être encore en course. Sinon, ce sera l’abandon pur et simple.

Toute l'actu Sport

La question du jour

Avez-vous fait de bonnes affaires pendant les soldes?