Toulon et le Top 14 attendent Habana

Libéré par le staff des Springboks entre deux journées de Four Nations, Bryan Habana sera bien présent avec Toulon ce samedi à Grenoble (20h35). S’il débutera sur le banc, le Sud-Africain pourrait faire ses grands débuts en Top 14. Avec déjà un essai à la clé ?

A.M. avec F.Ge
Le 31/08/2013 à 9:14

« My name is Bryan. I'm training ! » Très détendu, avec sa casquette du RCT vissée sur la tête, Bryan Habana s’est fendu d’une petite plaisanterie devant les caméras et photographes venus spécialement pour lui jeudi matin pour son grand retour à l’entraînement. De retour sur la rade de Toulon le temps d’une semaine, la fusée sud-africaine, qui retrouvera les Springboks dès dimanche pour la suite du Four Nations, pourrait faire ses grands débuts en Top 14, ce samedi à Grenoble (20h35). Une aubaine pour le trésorier du club isérois, qui devrait profiter de l’apparition de la star mondiale pour faire le plein au Stade des Alpes.

« Bryan Habana, c’est évidemment une star, assure son nouveau coach Bernard Laporte. Après, est-ce que c’est « la star » du championnat, je ne sais pas. Ce que j’espère c’est qu’il sera la star sur le terrain. C’est le plus important pour nous. » Pour ceux qui ne le connaissent pas ou qui ne l’ont pas vu lors de l’épopée sud-africaine à la Coupe du monde 2007, Bryan Habana, c’est 51 essais en 88  apparitions avec les Springboks (record de la sélection). Deux titres de champion du Super 14 avec les Bulls (2007 et 2009). Un titre de meilleur joueur du monde IRB en 2007. 10’’02 au 100 mètres. Mais aussi une grande capacité à s’adapter très rapidement.

Laporte : « Habana, un garçon qui s"intègre vite »

« C’est un garçon qui s’intègre très vite. Avec les champions, c’est souvent ça, témoigne Laporte. Ils ont une faculté à s’intégrer, ils ont du charisme, ils fédèrent un peu. C’est un garçon qui a toujours le sourire, donc c’est agréable. Je suis très content qu’il soit là parce qu’à chaque fois qu’il est là, il est très positif. Même, quand il est en opposition, il conditionne les autres. » Bien aidé par ses compatriotes sud-africains (Claassens, Van Niekerk, Botha, Rossouw), Habana se sent déjà chez lui à Toulon. Il n’a d’ailleurs pas attendu longtemps avant d’être convié au fameux Braai (le barbecue sud-africain). Réunis sous le soleil de Toulon, les cinq Sud-Africains de Toulon se sont offert quelques côtes de bœuf et saucisses, histoire de faire plus ample connaissance.

Après Tana Umaga ou Jonny Wilkinson, les Rouge et Noir vont découvrir une nouvelle star du ballon ovale. Reste à savoir si ses débuts en Top 14 seront aussi réussis que ceux du Néo-Zélandais ou de l’Anglais. « A chaque fois que j’ai réussi à signer un grand joueur, j’ai eu la chance qu’à son premier match il se passe quelque chose de particulier, raconte le président du RCT, Mourad Boudjellal. Je me rappelle du premier essai d’Umaga contre Lyon lors de son premier match en Pro D2. Je me souviens aussi du drop de Wilkinson contre le Stade Français, qui avait failli nous faire gagner (22-22 en 2009-2010, ndlr). Mais dans la magie, il n’y a pas de science exacte, ça marche ou ça ne marche pas. Il n’y a pas de recette. » S’il débutera sur le banc des remplaçants, Bryan Habana devrait vraisemblablement fouler quelques minutes la pelouse de Grenoble. Assez pour inscrire son premier essai en Top 14 ?  

Toute l'actu Sport

La question du jour

Êtes-vous favorable au rétablissement de l'autorisation de sortie du territoire pour les mineurs?