H Cup : Toulon remet son titre en jeu

Tenant de la H Cup, le RCT débute sa nouvelle campagne européenne contre les Ecossais de Glasgow, ce dimanche à domicile (16h). Les Varois s’avancent avec la faveur des pronostics, mais pas sans prudence.

PTa avec FG à Toulon
Le 13/10/2013 à 7:44

H-CUP / Laporte : "On a envie de revivre les mêmes joies" - 11/10


C’est un Toulon étoilé qui foulera ce dimanche sa pelouse de Félix-Mayol (16h). Champions d’Europe en titre, les hommes de Mourad Boudjellal entament leur campagne européenne à domicile contre Glasgow. Placés dans la poule 2 en compagnie du club écossais, Exeter et Cardiff, les Varois se retrouvent dans un groupe largement à leur portée, mais à ne surtout pas négliger. D’abord parce que le leader du Top 14 ne possède aucune rencontre référence depuis le début de saison. Ensuite parce qu’il débute la compétition contre un adversaire, certes à sa portée, mais qui ne s’est toujours pas incliné en cinq rencontres de Ligue celte.

Une remise à zéro, donc, pour un effectif armé pour jouer sur les deux tableaux mais qui s’avance avec le statut d’équipe à battre. « C’est un peu notre Ligue des champions à nous, ce sont des matchs particuliers avec beaucoup de rythme, prévient le talonneur Jean-Charles Orioli. Nous les abordons sans penser à ce titre que nous avons gagné l’an passé. C’est beau ce que l’on a fait l’an dernier mais maintenant, c’est une nouvelle compétition qui commence. Notre victoire ne nous accordera pas 10 points d’avance à chaque match. Nous serons plus attendus au contraire. Ce sera plus dur cette année. »

Laporte : « Une pression que j'aimerais bien avoir chaque année »

Bernard Laporte reprend en écho. « C’est une pression que j’aimerais bien avoir chaque année, mais ça ne veut pas dire qu’il y a plus de pression, continue le manageur varois. Nous avons goûté à la joie et l’émotion d’un titre européen. Nous avons donc envie d’y goûter de nouveau. Mais ça passe d’abord par six matchs de poule, ce qui est différent du championnat parce que c’est beaucoup moins long. C’est plus concentré et le moindre faux-pas peut être fatal. »

Présentée comme une équipe joueuse, qui compose à 80% la sélection écossaise et joue ensemble depuis de nombreuses saisons, Glasgow a fait de la Coupe d’Europe son objectif principal de la saison. Surtout que les Ecossais n’ont jamais passé le stade des quarts de finale, eux qui ont remporté le Challenge européen en 2007. Attention donc à ne pas se prendre les pieds dans le tapis. « Même si l’on ne peut pas dire que les provinces écossaises soient les plus performantes depuis le début de la H Cup, elles sont concentrées dans deux équipes (Glasgow et Edimbourg), prévient Laporte. Ce sera de niveau international, c’est sûr. »

Toute l'actu Sport

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?