Toulon-Castres : Revivez l'après-match

Castres a créé la surprise en s'imposant face à Toulon, en finale du Top 14, remportant ainsi le titre de champion de France (19-14). Revivez l'après-match dans son intégralité avec les principaux commentaires, analyses et réactions.

RMC Sport
Le 01/06/2013 à 22:42

23h53 - Même déçu, Dominici rend hommage aux Castrais

Natif de Toulon, l'ancien joueur du RCT (1993-97), Christophe Dominici, a avoué avoir « grave les boules ». Et de poursuivre : « Les Castrais étaient plus frais et se sont accrochés à leur maigre avantage. Surtout, et il faut le souligner, ils ont battu en l'espace d'une semaine le vice puis le champion d'Europe. Les Toulonnais, eux, s'en sont remis à la botte de Wilkinson, et ont manqué d'efficacité. Mais qu'est-ce que c'est difficle de faire le doublé dans notre championnat de France...»

23h45 - Soupe à la grimace à Toulon

Logiquement, les supporters toulonnais étaient très tristes du côté de la Rade. « Forcément, on est un peu déçus, lâche Eric, fan des Rouge et Noir. On le voulait aussi ce bouclier de Brennus. On a peut-être été un peu en dessous de notre niveau ce soir avec quelques en- avants, 2-3 touches manquées. Jonny Wilkinson était un peu en dessous de son niveau même si il reste toujours exceptionnel. Mais on est quand même champion d’Europe et on fêtera ca demain comme il se doit. C’est une saison magnifique et on sera ravi d’avoir la petite étoile sur le maillot l’année prochaine. » Pour Alix, cet autre supporter croisé dans le Var, c'est une  « cruelle désillusion. Castres a fait le match de sa vie. Beaucoup de fautes de la part de Toulon. Ce soir, le meilleur a gagné. Il faut voir le côté positif, Toulon a été champion d’Europe. Il faut partager les trophées. »

23h41 - Pour Hollande, c'est la France qui a gagné

Au micro de RMC et 24 heures après avoir assisté à la finale de la Coupe de France de foot entre Bordeaux ert , le président de la République, François Hollande s'est montré doublement satisfait car « c'est la France qui a gagné, à la fois grâce à Toulon qui a remporté la Coupe d'Europe, et donc grâce à Castres, qui remporte le bouclier de Brennus. En tout cas, Castres mérite sa victoire, et a su la concrétiser à travers un essai.»

23h32 : Simon dithyrambique avec Castres

Serge Simon, membre de la Dream Team RMC Sport, n'a pas été avare d'éloges à l'égard des Castrais. Selon lui, « c'est une équipe incroyable, qui n'a jamais tremblé et a parfaitement su mettre la pression sur Toulon. Ils ont toujours été présents, ont bien exploité leur domination. Je préfère donc retenir que c'est une grande équipe qui s'est imposée, pluôt que les raisons qui ont poussé Toulon à la défaite.»

23h25 : Feu d'artifice au Stade de France

La soirée se poursuit avec un feu d'artifice, qui vient illuminer le Stade de France, célébrant une équipe de Castres méritante et comblée.

23h20 - Charvet : « Wilkinson n'est pas surhumain »

Pour Denis Charvet, la défaite toulonnaise s’explique en partie par la faillite au pied de Wilkinson, à court de jus après cette très longue saison : « Jonny n’est pas surhumain. Il n’avait plus de gaz dans les jambes, et c’est normal, il était au bout. A plusieurs postes clés, Toulon a manqué de fraîcheur ».

23h17 - Charvet : «Le collectif est plus fort que les hommes »

Pour Denis Charvet, membre de la Dream Team RMC Sport, le collectif tarnais a fait la différence face aux individualités toulonnaises : « C’est la force d’un collectif. Le collectif est plus fort que les hommes. C’est une bande de copains qui sont allés au bout d’eux-mêmes pour aller chercher ce titre de champion. C’est magnifique ».

23h14 : Les Toulonnais silencieux dans le vestiaire

De retour dans les vestiaires, les Toulonnais échangent très peu. Marqués par cet échec, les Varois, mines fermées, ruminent en silence. Des images qui contrastent très nettement avec la joie des vainqueur, qui continuent de poser avec le Bouclier.

23h10 - Garbajosa : « Chapeau aux Castrais »

Pour Xavier Garbajosa, ancien international tricolore, Castres mérite sa victoire : « Au début du match, Toulon était grandissime favori. Force est de constater qu’ils sont passés au-dessus du côté émotionnel. Toulon a eu du mal à rentrer dans la partie, avec des fautes inhabituelles et on a senti petit à petit leur confiance s’effriter. On voit que le doublé est compliqué à faire. Je tire un coup de chapeau aux Castrais, qui ont fait une très belle partie, avec beaucoup d’abnégation et très peu de fautes… »

23h06 : les Castrais soulèvent le Bouclier !

CASTRES EST CHAMPION DE FRANCE ! Le Bouclier passent de mains en mains. Des cotillons dorés s'envolent dans tout le stade, pendant que Freddie Mercury "We Are The Champions" résonne. Les Castrais, médaille autour du cou, regagne la pelouse en soulevant le Brennus et saluant leurs supporters.

23h05 : les Castrais sur le podium

Des larmes pour certains, de larges sourires pour d'autres. Les Castrais montent sur le podium, et s'apprêtent à soulever le tant convoité Bouclier de Brennus.

23h02 : Boujellal prostré, Laporte muet

Alors que les joueurs toulonnais reçoivent les ballons dorés des vaincus, Mourad Boudjellal et Bernard Laporte sont dans le vestiaire. Le président toulonnais, assis, fait grise mine, pendant que l'entraîneur, sans mot dire, fait les 100 pas.

23h00 : Les adieux parfaits pour Labit et Travers

Les deux co-entraîneurs du CO, qui rejoindront le Racing-Métro à l'inter-saison, peuvent partir avec le sentiment du devoir accompli.

22h57 : La folie à Castres

Alors que les joueurs et le staff du CO arborent des t-shirts floqués "Castres, champion", sur la place Soult, les Castrais qui ont suivi la rencontre sur écran géant sont en liesse. Après 20 ans d'attente, les images de joie sont impressionnantes.

22h55 - Michalak : « Le club continue de grandir »

Au micro de Canal +, le Toulonnais Frédéric Michalak relativise : « Ca se joue à des détails. On a essayé de mettre du jeu, du déplacement, mais ils étaient bons dans les rucks, ils ont attendu notre erreur et on n'a pas réussi à revenir. C'est une finale, on en a gagné une il y a 15 jours, là on la perd, mais le club continue de grandir ».

22h50 : intense émotion au Stade de France

Sous le regard de Toulonnais médusés, à l'image d'un Wilkinson avec le visage très marqué, les Castrais exultent. Bastareaud, très bon ce soir, pleure à chaudes larmes. Tout comme Forestier, tout à sa joie !

 

 

22h45 : Castres champion de France !

Bonsoir à toutes et à tous, et bienvenue sur notre site, pour suivre en direct l'après-match, alors que Castres vient d'empocher le 4e Bouclier de Brennus de son histoire, exactement 20 ans après son dernier sacre.

Toute l'actu Sport

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?