Rétro 2012 : les scandales du sport

Deux affaires peu glorieuses pour l'esprit sportif auront marqué 2012 : les paris suspects dans le hand tricolore et la disgrâce du cycliste Lance Armstrong.

Mathilde Tournier (texte) | Thibaut Giangrande (sujet vidéo)
Le 31/12/2012 à 13:50

L'un a triché pour gagner. D'autres, sont suspectés d'avoir gagné en perdant. Dans les deux cas, le sport ne s'en est pas trouvé grandi. Retour sur les deux principaux scandales sportifs de 2012.

• Les paris suspects dans le hand

Le 12 mai, le leader de première division de handball, Montpellier, perd contre le modeste club de Cesson-Rennes, qui a besoin d'une victoire pour se maintenir au plus haut niveau. Le club breton donne tout et emporte une victoire à l'arrachée.

Mais la FDJ constate des irrégularités dans les paris sur le match. Les sommes misées sont 4 à 5 fois plus importantes que d'habitude. Plus étrange, les paris portent tous sur la défaite de Montpellier.

>> Notre dossier spécial sur l'affaire des paris suspects

Stupeur fin septembre, quand plusieurs joueurs de Montpellier sont directement mis en cause. Parmi eux, la star et champion olympique Nikola Karabatic et son frère Luka. Six d'entre eux sont mis en examen. Avec six autres personnes, dont les compagnes de plusieurs joueurs, ils sont accusés d'escroquerie organisée.

Depuis, Nikola Karabatic a été réintégré dans l'effectif de Montpellier. Son frère Luka, le seul à avoir admis avoir parié, a été licencié.

• La disgrâce de Lance Armstrong

Lui n'a pas parié, mais sa faute n'est pas moins grave : il s'est dopé. Jadis septuple vainqueur du Tour de France, Lance Armstrong a tout perdu du jour au lendemain.

Dans un rapport publié le 10 octobre, l'Agence américaine antidopage (Usada) accuse le cycliste d’avoir "monté le programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l’histoire du sport". Radié à vie, il est ensuite été privé de la majeure partie de ses résultats obtenus au cours de carrière.

Le 22 octobre, l'Union cycliste internationale lui retire les plus glorieux d'entre eux : ses sept titres du Tour de France.

>> Lance Armstrong déchu de ses sept Tours de France

Dans la foulée, le directeur du Tour de France Christian Prud'homme lui demande de "rembourser ses gains". Une somme qui, selon la Fédération française de cyclisme, s'élève à 2.950 millions d'euros.

Toute l'actu Sport

La question du jour

Êtes-vous attentifs aux déclarations d’intérêts des députés et sénateurs?