Mercato : la Ligue 1 pillée et affaiblie

Clos ce jeudi à minuit, le mercato d'hiver 2013 aura été marqué par un exode massif des joueurs de Ligue 1. Et pas des moindres. Faut-il s'en inquiéter ? Indiscutablement, oui. Mais la question fait débat.

Aurélien Brossier | Thibault Giangrande (vidéo)
Le 31/01/2013 à 10:51
Mis à jour le 31/01/2013 à 10:56

"Ce mercato met le bordel dans tous les clubs !" Christophe Galtier, l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, ne met pas de gants pour dire tout le bien qu’il pense du marché hivernal des transferts... Avec plus de rondeurs, d’autres techniciens comme Francis Gillot (Bordeaux), Elie Baup (OM) ou Rémi Garde (Lyon) ont eux aussi manifesté leur agacement durant ce mois de janvier 2013. Et pour cause. Rarement, pour ne pas dire jamais, le championnat de France n’avait été aussi dépouillé par les clubs étrangers, anglais en particulier. Bien sûr, le phénomène n’est pas nouveau.

Selon une étude de l'Observatoire du football du Centre international d'étude du Sport publiée il y a quelques jours, la France est le 2e pays au monde derrière le Brésil à compter le plus de joueurs expatriés en 2012 (269 contre 515 pour le Brésil). L’année 2013 ne devrait pas infléchir la tendance.

"Maintenant, même les joueurs moyens partent"

Cet hiver, pas moins de six internationaux français ont quitté la Ligue 1 (Debuchy, Mapou, Sissoko, Rémy, M’vila, Hoarau). Des stars comme Bastos ou Nene ont quitté la France. Certaines valeurs sûres comme Yoan Gouffran ont elles aussi traversé la Manche. Inquiétant ?

"Nos meilleurs joueurs proches de l'équipe de France se retrouvent dans des petits clubs, regrette Ali Benarbia, membre de la Dream Team. La France est en train de devenir la Bulgarie d'il y a quelques années ! Même un joueur comme Moussa Sissoko ne veut pas rejoindre l’OM et préfère l'Angleterre. Avant, les grands joueurs partaient. Maintenant, même les joueurs moyens le font. Notre championnat s’affaiblit…"

Coupet : "Moi, je l'aime beaucoup notre championnat de Ligue 1 !"

Confrontées à de très gros soucis de trésorerie, la plupart des écuries françaises doivent dégraisser leur masse salariale. Et donc se séparer de leurs meilleurs éléments. "En 1998, ces transferts faisaient vivre les clubs français. Aujourd’hui, les clubs français ont besoin des transferts pour ne pas crever", s’emporte Jean-Michel Larqué. Privée de ses meilleurs joueurs, la Ligue 1 est-elle condamnée à jouer dans la cour des "petits" ?

Grégory Coupet l’avoue à demi-mot lorsqu’il affirme qu’on possède "le meilleur championnat… espoir!" Mais y a-t-il une solution pour élever notre niveau ? "Pas grand-chose, enchaîne l’ancien gardien des Bleus. C’est comme ça. Moi, je l’aime beaucoup notre championnat de Ligue 1 ! Il faut juste admettre qu’il fait avant tout de jeunes joueurs, des espoirs."

Dans une position confortable au PSG, Carlo Ancelotti voit lui aussi le verre à moitié rempli. "On peut dire qu’il y a beaucoup de bons joueurs dans le championnat français, note le technicien italien du PSG. Gouffran, Sissoko sont de bons joueurs, cela signifie que le niveau de la Ligue 1 n’est pas si mal." Oui, mais ils ne sont plus là…

Les bons plans avec iGraal

Code promo Zalando
Vos baskets de sport à petit prix
Code promo Spartoo
Economisez sur vos tenues de sport
Code promo 3 Suisses
Surfez sur les tendances shopping
Code promo La Redoute
Accessoires sportifs pour toute la famille
La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?