Ligue 1 : PSG, la vie sans Zlatan Ibrahimovic

Face à Montpellier, champion de France en titre, les Parisiens seront privés de l'attaquant suédois, suspendu. Guillaume Hoarau devrait occuper la pointe de l'attaque.

Thomas Muggianu | Camille Gelpi et Loic Briley
Le 11/11/2012 à 9:50
Mis à jour le 11/11/2012 à 10:00

Le Paris Saint Germain se déplace dimanche à Montpellier pour clore la 12e journée de Ligue 1.Un affrontement entre le champion de France et son dauphin, Paris, qui va devoir faire sans l'incroyable Zlatan Ibrahimovic, suspendu suite à un mauvais geste contre Saint-Etienne le week-end dernier.

Comment faire sans Zlatan ? C'est surement la question qui a occupé les nuits de l'entraîneur italien du club de la capital, Carlo Ancelotti cette semaine. 10 buts en 10 matches de championnat, et impliqué sur 64% des buts de son équipe toute compétitions confondues, son impact est capital depuis le début de la saison.

Le géant suédois n'a pour l'instant manqué qu'un seul match de Ligue 1. C'était à Ajaccio, et les Parisiens n'avaient pas inscrit le moindre but en Corse.

Ces coéquipiers doivent faire oublier son absence, s'affirmer. Comme contre Marseille, en Coupe de la Ligue, où Paris c'était imposé 2-0, preuve que Zlatan Ibrahimovic n'est pas forcément indispensable.

Et justement Carlo Ancelotti pourrait faire confiance à cet homme en attaque : Guillaume Hoarau, décisif ces derniers jours avec un but contre Marseile en Coupe de la Ligue, un autre face à Saint-Etienne en Ligue 1 et enfin contre Zagreb en Ligue des champions mardi.

Et pour enfin s'émanciper de l'Ibra-dépendance, quoi de mieux qu'une victoire face à Montpellier. L'équipe qui avait privé Paris du titre de champion l'an dernier.

Les bons plans avec iGraal

Code promo Zalando
Vos baskets de sport à petit prix
Code promo Spartoo
Economisez sur vos tenues de sport
Code promo 3 Suisses
Surfez sur les tendances shopping
Code promo La Redoute
Accessoires sportifs pour toute la famille
La question du jour

Soupçonné de conflit d'intérêts, Aquilino Morelle devait-il démissionner?