Le drone n'était pas hondurien

J.Re
Le 11/06/2014 à 16:37

Le drone qui s'est invité mardi après-midi à l'entraînement de l'équipe de France à Ribeirao Preto n'était pas un œil espion du Honduras, le futur adversaire des Bleus dimanche pour leur premier match de la Coupe du monde. Mais sa présence a créé un affolement général dans l'entourage du staff dans la perspective des deux prochaines séances à huis clos organisées par Didier Deschamps ! Il a été demandé à la police locale d'ouvrir une enquête. Nous avons appris ce mercredi matin que le propriétaire du drone a été interpellé une heure après le début de la séance. Il a tout simplement expliqué qu'il voulait s'amuser à regarder l'entraînement puisqu'il ne pouvait pas être au stade. Etant donné qu'il n'avait pas d'autorisation pour l'utiliser, il devrait être accusé de violation de l'espace aérien. Une enquête « rondement » menée qui va rassurer la délégation : ni les médias français, ni les médias brésiliens et encore moins honduriens n'ont eu l'idée d'espionner les Bleus !

Les bons plans avec iGraal

Code promo Zalando
Vos baskets de sport à petit prix
Code promo Spartoo
Economisez sur vos tenues de sport
Code promo 3 Suisses
Surfez sur les tendances shopping
Code promo La Redoute
Accessoires sportifs pour toute la famille
La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?