Cyclisme : Armstrong ne sera pas poursuivi pour avoir menti

Depuis les aveux publics de Lance Armstrong, les spéculations allaient bon train sur de possibles poursuites judiciaires. Mardi soir, le parquet fédéral américain y a coupé court.

M. T. avec AFP
Le 05/02/2013 à 21:20
Mis à jour le 05/02/2013 à 22:29
Lance Armstrong (RMC Sport)

Armstrong va le payer (très) cher


Lance Armstrong, l'ancien leader du peloton, ne sera pas poursuivi en justice, du moins pas pour le moment. C'est ce qu'a affirmé mardi soir un porte-parole du parquet fédéral américain.

"Nous avions déjà pris cette décision il y a environ un an, et ses aveux n'ont rien changé à notre décision", a déclaré le procureur Andre Birote lors d'une conférence de presse à Washington. En février 2012, le parquet avait déjà classé sans suite toutes les poursuites pour dopage qui concernaient Lance Armstrong. Pour le moment, le parquet va "simplement continuer à surveiller la situation."

Les spéculations avaient repris sur la réouverture des poursuites en janvier, après les froids aveux de Lance Armstrong lors du célèbre talk show d'Oprah Winfrey.

Menacé de nouvelles poursuites pour parjure et obstruction à la justice

L'ex-septuple vainqueur du Tour de France, déchu de tous ses titres par l'Union cycliste internationale en octobre dernier, avait affirmé qu'il n'avait pas l'impression de tricher, car "se doper faisait partie du boulot". Mais qu'il était "désolé" pour le "gros mensonge" qu'il avait servi pendant dix ans, en affirmant être clean.

Pour ces mensonges, Lance Armstrong s'exposait alors à de nouvelles charges - celles de parjure et d'obstruction à la justice.

Toute l'actu Sport

La question du jour

Êtes-vous attentifs aux déclarations d’intérêts des députés et sénateurs?