Coupe de la Ligue : Saint-Etienne tient enfin sa finale

Au terme d'une rencontre qui ne restera pas dans les annales, Saint-Etienne a validé mardi sa place en finale de Coupe de la Ligue, après une séance de tirs au but haletante (0-0, 7-6 tab). Les Verts joueront le titre contre Rennes ou Montpellier.

Alexis Toledano
Le 16/01/2013 à 7:42

Etait-ce l’enjeu ? Ou bien la neige ? Dans un Chaudron pourtant bouillonnant, les intentions stéphanoises et lilloises ont longtemps été gelées mardi soir. Et ni Steeve Elana, impérial dans les buts du LOSC, ni Brandao, impressionnant de maladresse, n’ont semblé d’humeur à briser la glace. Il aura fallu attendre une très belle séance de tirs au but pour avoir un peu de spectacle. Un exercice qui a souri, pour la troisième fois en quatre tours, à un Saint-Etienne qui brise du même coup la malédiction lilloise (trois défaites de rang à domicile) et une interminable période de disette (aucune finale depuis 1982).

Geoffroy-Guichard a beau réussir habituellement à Lille, les Nordistes n’ont visiblement pas connaissance de la statistique avant cette rencontre. Inoffensifs, ils se sont contentés de subir les assauts adverses. Timides en première période, avec un coup franc lointain de Mollo (superbe parade d’Elana, 26e), et une tête mal ajustée de Brandao (29e). Puis soutenus, après la pause, avec une déferlante d’occasions plus ou moins nettes, dont un nouveau modèle de raté de la part de l’infortuné Brésilien. Lemoine centre de la droite, à ras de terre. Elana ne peut couper la trajectoire et Brandao, seul à deux mètres du but vide, se fend d’un geste dont lui seul a le secret. Il roule sur le ballon, qui se retrouve dans son dos, et la défense se dégage (58e).

Les Verts reviennent de loin

En cruel manque d’efficacité, Saint-Etienne aurait pu payer le prix fort dans les tout derniers instants du temps réglementaire mais Payet (87e) et Chedjou (90e) manquent le cadre d’un rien. Le coup de sifflet pas tout à fait final retentit alors… puis plus rien. Trente minutes de prolongation insipides, où la fatigue avait visiblement pris le pas sur l’envie. Il faut en passer par les tirs au but pour valider le ticket pour la finale.

Et comme par enchantement, après 120 minutes plutôt ternes, l’exercice est un pur régal. Mollo, deuxième tireur stéphanois, envoie son tir dans les nuages. Mais Balmont, qui a la balle du hold-up et du match au bout de son tir, trouve le poteau. La séance s’éternise. Deux panenkas lilloises et quelques lucarnes plus tard, le jeune Idrissa Gueye s’élance. Le score est de 7-6 pour les Verts. Le ballon s’envole. Trente et un ans après, Saint-Etienne retrouve les joies d’une finale. La manière n’y est pas, mais Geoffroy-Guichard ne s’en émeut pas et le public exulte, en envahissant la pelouse. Il restera donc une marche pour que la fête soit vraiment belle. Ce sera le 20 avril, au Stade de France, face à Rennes ou Montpellier.

Les bons plans avec iGraal

Code promo Zalando
Vos baskets de sport à petit prix
Code promo Spartoo
Economisez sur vos tenues de sport
Code promo 3 Suisses
Surfez sur les tendances shopping
Code promo La Redoute
Accessoires sportifs pour toute la famille
La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?