Coupe de France : l'exploit du petit Poucet Plabennec

Club de CFA (4e division), Plabennec a signé le très gros coup des 32e de finale de la Coupe de France en disposant du club de Ligue 1 Reims (1-0), samedi.

Alexis Toledano et Pierre-Yves Leroux
Le 06/01/2013 à 9:36
Mis à jour le 06/01/2013 à 13:18

Coupe de France / La surprise Plabennec


Il en fallait une. Une belle histoire. LA belle histoire de ces 32e de finale de Coupe de France. Dans cette compétition toutes divisions confondues, les petits affrontent les gros, les amateurs les pros. Et parfois ce ne sont pas ceux que l'on croit qui l'emportent.

Samedi c'est Plabennec (CFA, la 4e division) qui a raflé la mise en 32e de finale, à la faveur d’un succès loin d’être usurpé face au club de Ligue 1 Reims. Les amateurs bretons ont sabré les Champenois à la régulière (1-0), pour s’offrir une nouvelle épopée dans cette compétition qui leur donne toujours des ailes.

"Lundi, on sera au boulot à 9 heures"

Au sortir des vestiaires, les yeux pétillent et les voix déraillent. Les irréductibles, conscients de l’exploit, ont tout lâché. "C’est exceptionnel, s’époumone le capitaine Steven Abiven (32 ans). On va profiter de cette victoire et je pense qu’on la mérite. On a fait un très, très bon match. Quand je vois ça, j’ai envie de jouer encore dix ans au foot. Lundi, on repart. On sera au boulot à 9 heures, mais pour l’instant on savoure et la nuit va être courte."

L'arme du club : la forteresse Kervéguen

Les irréductibles Rouge et Blanc n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils avaient déjà atteint les huitièmes de finale de la compétition en 2010, en accrochant Nice et Nancy à leur tableau de chasse, avant de céder face à Auxerre. Leur potion magique ? Le stade de Kervéguen et ses 5000 places, qui prend des allures de forteresse pour accueillir les joutes de la Coupe. Au point que notre consultant Roland Courbis affirme que "la surprise, ça aurait presque été qu’ils ne se qualifient pas…"

"On vous fait comprendre l'importance de la Coupe"

"Je suis arrivé au club il y a sept ans, et déjà ils avaient réalisé plusieurs perfs en Coupe, raconte Steven Coat, le buteur du jour. Ici, très vite, on vous fait comprendre que pour les amateurs, la Coupe de France, c’est important. Quand on est entouré d’autres personnes qui ont déjà cette expérience-là, on se met vite dans le bain. Et puis quand on vient à goûter à des émotions comme celles de ce soir (samedi), on a juste envie de les retrouver le plus vite possible !"

La Ligue 1, Plabennec en redemande

Résultat, quand il ouvre le score, Coat ne s’enflamme pas. Ses partenaires non plus. Et se permettent de gérer face à un adversaire qui lui rend pourtant trois divisions. "Quand je marque (à la 28e minute, ndlr), on ne s’est pas affolé. On est resté encore plus prudent. Eux ont été un peu piqués au vif mais on a vraiment fait une grosse première mi-temps. Sur pas mal d’actions et de duels, on a réussi à les écraser. Le stade nous a portés, on les a un peu plus attendus et notre stratégie a payé."

Reims leur a donc ouvert l’appétit et ils en redemandent déjà. "On a vite envie de savoir contre qui on va jouer. L’idéal, ce serait de recevoir encore une Ligue 1", affirme Coat, avide d’exploit. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le petit Plabennec, pour n’importe quel gros de Ligue 1, ne serait pas forcément un bon tirage.

Les bons plans avec iGraal

Code promo Zalando
Vos baskets de sport à petit prix
Code promo Spartoo
Economisez sur vos tenues de sport
Code promo 3 Suisses
Surfez sur les tendances shopping
Code promo La Redoute
Accessoires sportifs pour toute la famille
La question du jour

Consultez-vous les prévisions de trafic avant de prendre la route des vacances?