En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Actuellement, la loi n'interdit pas aux étudiants de porter le voile musulman ou la kippa à la fac (photo d'illustration).
 

La secrétaire d'Etat aux droit des femmes, Pascale Boistard, s'est prononcée contre le port du voile à l'université. Une prise de position qui rappelle celles de Nicolas Sarkozy et d'Eric Ciotti, lequel a déposé une proposition de loi en ce sens il y a deux semaines.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • La comtesse
    La comtesse     

    UN AVIS AUTORISE :
    rien n’impose à la femme musulmane le port du voile.
    L’imam franco-marocain de Bordeaux , Tareq Oubrou interrogé par le magazine français L’Express, estime que rien n’impose à la femme musulmane le port du voile. » Je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure », explique l’imam. A l’occasion de la sortie de son livre Un Imam en colère, Tareq Oubrou bouscule la communauté musulmane en France, en démontant des arguments et des pratiques de l’islam qui lui semblent incohérentes. Le halal, le voile, la barbe, il revient sur ces rites qui tendent plus vers le culturel que le religieux selon lui. « Le vrai problème concerne les comportements qui relèvent de l’éthique personnelle et qui sont devenus des marqueurs pour beaucoup de musulmans: manger halal, porter le voile… Avec le halal, nous ne sommes pas dans le sacré. Le fidèle a seulement pour obligation d’alléger au maximum la souffrance de l’animal. Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure. Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole, parce qu’il donne une image négative de la façon dont l’islam perçoit la femme. Cette tendance à tout ritualiser conduit certains fidèles à parler plus de la pratique que de Dieu lui-même! », a expliqué Tareq Oubrouq à L’Express. L’imam préconise d’adapter la pratique de sa foi avec la société dans laquelle vivent les musulmans français. Pour Tareq Oubrou il ne s’agit pas de tout renier, bien au contraire, mais plutôt de s’ouvrir à l’extérieur. « On est musulman lorsqu’on a la foi; c’est la grâce de Dieu qui sauve. Les pratiques cultuelles, elles, sont aménageables. »
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E...............................................L I B E R T I C I D E

  • La comtesse
    La comtesse     

    UN AVIS AUTORISE :
    rien n’impose à la femme musulmane le port du voile.
    L’imam franco-marocain de Bordeaux , Tareq Oubrou interrogé par le magazine français L’Express, estime que rien n’impose à la femme musulmane le port du voile. » Je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure », explique l’imam. A l’occasion de la sortie de son livre Un Imam en colère, Tareq Oubrou bouscule la communauté musulmane en France, en démontant des arguments et des pratiques de l’islam qui lui semblent incohérentes. Le halal, le voile, la barbe, il revient sur ces rites qui tendent plus vers le culturel que le religieux selon lui. « Le vrai problème concerne les comportements qui relèvent de l’éthique personnelle et qui sont devenus des marqueurs pour beaucoup de musulmans: manger halal, porter le voile… Avec le halal, nous ne sommes pas dans le sacré. Le fidèle a seulement pour obligation d’alléger au maximum la souffrance de l’animal. Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure. Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole, parce qu’il donne une image négative de la façon dont l’islam perçoit la femme. Cette tendance à tout ritualiser conduit certains fidèles à parler plus de la pratique que de Dieu lui-même! », a expliqué Tareq Oubrouq à L’Express. L’imam préconise d’adapter la pratique de sa foi avec la société dans laquelle vivent les musulmans français. Pour Tareq Oubrou il ne s’agit pas de tout renier, bien au contraire, mais plutôt de s’ouvrir à l’extérieur. « On est musulman lorsqu’on a la foi; c’est la grâce de Dieu qui sauve. Les pratiques cultuelles, elles, sont aménageables. »
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E...............................................L I B E R T I C I D E

  • La comtesse
    La comtesse     

    UN AVIS AUTORISE :
    rien n’impose à la femme musulmane le port du voile.
    L’imam franco-marocain de Bordeaux , Tareq Oubrou interrogé par le magazine français L’Express, estime que rien n’impose à la femme musulmane le port du voile. » Je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure », explique l’imam. A l’occasion de la sortie de son livre Un Imam en colère, Tareq Oubrou bouscule la communauté musulmane en France, en démontant des arguments et des pratiques de l’islam qui lui semblent incohérentes. Le halal, le voile, la barbe, il revient sur ces rites qui tendent plus vers le culturel que le religieux selon lui. « Le vrai problème concerne les comportements qui relèvent de l’éthique personnelle et qui sont devenus des marqueurs pour beaucoup de musulmans: manger halal, porter le voile… Avec le halal, nous ne sommes pas dans le sacré. Le fidèle a seulement pour obligation d’alléger au maximum la souffrance de l’animal. Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure. Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole, parce qu’il donne une image négative de la façon dont l’islam perçoit la femme. Cette tendance à tout ritualiser conduit certains fidèles à parler plus de la pratique que de Dieu lui-même! », a expliqué Tareq Oubrouq à L’Express. L’imam préconise d’adapter la pratique de sa foi avec la société dans laquelle vivent les musulmans français. Pour Tareq Oubrou il ne s’agit pas de tout renier, bien au contraire, mais plutôt de s’ouvrir à l’extérieur. « On est musulman lorsqu’on a la foi; c’est la grâce de Dieu qui sauve. Les pratiques cultuelles, elles, sont aménageables. »

  • La comtesse
    La comtesse     

    UN AVIS AUTORISE :
    rien n’impose à la femme musulmane le port du voile.
    L’imam franco-marocain de Bordeaux , Tareq Oubrou interrogé par le magazine français L’Express, estime que rien n’impose à la femme musulmane le port du voile. » Je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure », explique l’imam. A l’occasion de la sortie de son livre Un Imam en colère, Tareq Oubrou bouscule la communauté musulmane en France, en démontant des arguments et des pratiques de l’islam qui lui semblent incohérentes. Le halal, le voile, la barbe, il revient sur ces rites qui tendent plus vers le culturel que le religieux selon lui. « Le vrai problème concerne les comportements qui relèvent de l’éthique personnelle et qui sont devenus des marqueurs pour beaucoup de musulmans: manger halal, porter le voile… Avec le halal, nous ne sommes pas dans le sacré. Le fidèle a seulement pour obligation d’alléger au maximum la souffrance de l’animal. Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure. Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole, parce qu’il donne une image négative de la façon dont l’islam perçoit la femme. Cette tendance à tout ritualiser conduit certains fidèles à parler plus de la pratique que de Dieu lui-même! », a expliqué Tareq Oubrouq à L’Express. L’imam préconise d’adapter la pratique de sa foi avec la société dans laquelle vivent les musulmans français. Pour Tareq Oubrou il ne s’agit pas de tout renier, bien au contraire, mais plutôt de s’ouvrir à l’extérieur. « On est musulman lorsqu’on a la foi; c’est la grâce de Dieu qui sauve. Les pratiques cultuelles, elles, sont aménageables. »

  • JMS69
    JMS69     

    bonjour, se découvrir quand nous rentrons dans un endroit public cela fait partis de notre culture et de notre " savoir vivre" il en a toujours été question l ors de notre éducation, fallait il une loi ? L intégration ne passe pas par la culture du pays ou nous désirons vivre? il faudrait savoir si il y as une loi qui l interdit dans notre pays ou pas dans les lieux publiques tout signe religieux de quelques nature que se soit, le fait d avoir fait une loi reflète aussi que nous n avons pas réussi parfaitement notre politique d immigration depuis plusieurs décénies, faire croire que nous somme dans un pays de liberté de penser, et faire une loi pour l interdire? on ne comprend plus rien qui est IL vraiment charlie ?

  • marie98
    marie98     

    BONJOUR A VOTRE ATTENTION

    Vous qui êtes à la recherche de prêt d'argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur un Mr d'affaires français. Il m'a octroyé un prêt de 550.000€.Alors j'ai décidé de faire part de cette opportunité à vous qui n'avez pas la faveur des banques ou qui avaient eu à faire à des prêteurs malhonnêtes qui ne font qu'abuser de la personnalité d'autrui; vous avez un projet ou un besoin de financement, vous pouvez lui écrire et lui expliquer votre situation; il vous aidera s'il est convaincu de votre honnêteté son email est :

    dulonpierre09@gmail.com

    Merci

  • pascalette
    pascalette     

    elle ferait mieux de s occuper des droits des femmes qui en on besoin c est a dire les femmes battues, celles qui sont à la rue, celles qui ne trouves pas de travail...ou des vrais problèmes qui touche la France

    pourquoi vient-elle dans un terrain qui n'est pas le sien, c est a dire le ministère d éducation, pour faire parler d'elle?

    De quel droit veut t elle interdire le droit des femmes d aller étudier, alors qu' elle est censé défendre les femmes, (ou alors un certain type de femme), il y comme une grande contradiction.
    C'est donc ca la France ? empêcher des femmes d'aller s'instruire , vous contribuerez certainement a les enfermer.

    Le slogan LIBERTE EGALITE FRATERNITE
    N est-il plus d'actualité?
    2015 retours en arrière
    parce que les politiques n'arrivent pas a régler les grands problèmes qui touchent la France on tape, on se défoule sur l'islam.

    Est-ce aussi l'islam qui est responsable du chômage? De la crise? De la vie plus cher ?...

    je sais pas je me pose la question car apparemment des que cava pas on tape sur cette belle religion de paix, donc avant d'aller sur ce terrain allez vous renseigner un minimum.



  • LS
    LS     

    Les femmes qui portent le voile .... C'est vraiment ça le problème de la France !!!
    Je suis une musulmane et française. Je porte le voile et j'ai pu faire mes études à l'université en portant le voile. Je n'ai pas embêté qui que ce soit. Je ne comprends pas pourquoi nous imposer de l’enlever sachant que c’est notre droit de faire ce que l’on veut de notre vie sans nuire à autrui. Nous ne dérangeons personne, mais en essayant de nous imposer ce genre de chose….. C’est vraiment décevant et injuste !
    Je n'ai pas l'esprit ou le cerveau voilé ! Je porte le voile c’est tout. C’est un mode de vie, personne n’a le droit de nous interdire cela. Ce qui est « drôle », les personnes qui ont ce genre d’idée se permettent de parler des valeurs républicaines : égalité, liberté et fraternité. De quelle égalité parlons-nous ??? Le fait d’obliger une femme à enlever son voile conduit-elle à une égalité entre les citoyens de la France ? Et du coup la liberté, qu’est-ce qu’elle devient ??? Je ne parle même pas de la fraternité puisque les femmes voilées sont rejetées de la société tant qu’elles veulent garder leur voile.
    En résumé il faut arrêter d’intervenir dans le mode de vie des gens. Si je suis musulmane c’est mon choix, si je porte le voile c’est également mon choix. Porter le voile ne fait pas de nous des femmes soumises ou autre comme certaines personnes le croient ! Nous vivons en fonction de nos choix tout comme vous. Il faut arrêter de faire un classement entre les femmes voilées et non-voilées. Nous sommes tous des humains, pourquoi être si injuste ?

  • al Azar
    al Azar     

    LETTRE OUVERTE A MES AMIS FRANCAIS IGNORANTISSIMES GOGOS DE L'IDEOLOGIE CORANIQUE !
    Les islamiques (comme on dit "les catholiques") et les islamistes sont tous de "vrais" musulmans ! Les premiers forment la base par leur pratique rituelle traditionnelle ancestrale, les second, eux, mettent en pratique l'intégralité des prescriptions du coran de façon orthodoxe.
    Depuis 632 (hégire : fuite de Mahomet de La Mecque à Médine) l'islam a toujours été une idéologie à la conquête du monde comme le prescrit notre texte fondateur : "allah a envoyé son messager (Mahomet) avec la religion de vérité, afin qu'elle triomphe sur toutes les autres religions, quelque répulsion qu'en aient les associateurs" (les chrétiens en langage coranique). Sourates 9/33 et 48/28. Le but final est clairement fixé par la prescription du coran à tout musulman. Pas de traîtrise ! La progression islamique ne cessera jamais, elle est fixée comme impératif divin.
    Les islamistes se sont fixé en priorité cet objectif et aucun croyant n'est dogmatiquement en droit de le contester.
    Et les moyens qu'ils utilisent pour ce faire sont tous inscrits dans nombre de sourates et versets du Coran et des dires (hadits) de Mahomet.
    Quelques exemples parmi bien d'autres:
    "Tuez les associateurs (les chrétiens) partout ou vous les trouverez. Capturez les, assiégez les et guettez les dans toute embuscade.Si ensuite ils se convertissent, accomplissent la prière (salât) et acquittent l'impôt islamique (zakât), alors laissez-leur la voie libre" . Sourate 9/5.
    Voila ce qu' écrivait, en bon musulman, AMAR LASFAR recteur de la mosquée de Lille Sud et désormais président, depuis 2013 de l' Union des Organisations Islamiques de France, émanation des frères musulmans) : "Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté" Amar Lasfar dans « Laïcité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 "L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle" Amar Lasfar, conférence à l’Alliance régionale du Nord, 9 octobre 1997. la mosquée de Lille-Sud possède à son étage un lycée depuis 2004 dans lequel professait le philosophe Slimane Zitouni démissionnaire car des enseignements antisémites étaient proférés dans l'établissement.
    Je rappelle que la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans son jugement du 13 février 2003 dit arrêt Refah, a déclaré : « La charia est incompatible avec les principes démocratiques et les droits de l'homme ». Tout est dit ! La discussion est close à jamais, la charia étant la loi indissociable de l'islam, celui-ci est donc incompatible avec la loi de la république ! Syllogisme irréfutable !!Qui connaît cet arrêt de la Cour de Strasbourg ?
    Voilà encore ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseignait quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Valls, le naïf, rêve !!!

  • solitaire
    solitaire     

    y'en a marre de parler de cela voile religion!!! sa n’arrête plus stop,sa en devient envahissant..

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire