En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le locataire ne disposait pour toute installation sanitaire que d'un lavabo.
 

La justice a condamné lundi la propriétaire d'un minuscule appartement de 1,56 m2 et l'agence immobilière qui le gérait à payer 10.000 euros de "préjudice de jouissance" au locataire qui les avait assignés en justice.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Il lui a fallu 15 ans pour se rendre compte que le local était trop petit et ne disposait que d'un lavabo ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est justement le contraire : la loi Carrez ne comptabilise pas des endroits où on peut se tenir allongé.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Certainement, car pour dormir couché il ne doit pas y arriver avec ses 1,56 m2

  • bill
    bill     

    une histoire à dormir debout !

  • Remylatongue
    Remylatongue     

    Sur le fond vous avez peut être raison ,, mais sur la forme , sachez qu'il y une quantité énorme de locataire de mauvaise fois qui ne paye pas leurs loyers !! Et ces personnes METTENT SUR LA PAILLE de petits propriétaires qui n'avaient que ça pour leurs retraites ,, la la duflot avec sa loi sur le logement ne sait pas ou elle a mis les pieds !!! Car sur le fond elle aussi a raison mais sur la forme ,qui va payer tous les impayés ??? A votre avis ??

  • Remylatongue
    Remylatongue     

    En fait sur la bail de location il y avait marqué quoi ????

    Car c'est le bail qui défini si c'est un appartement !! Ou une pièce unique !!! Car ce n'est pas la même chose ,,, Pour le reste donne son avis sans cette information cela ne sert a pas grand chose !!!

  • charlesquinattendplus
    charlesquinattendplus     

    Bizarre tout de même que l'agence n'ait pas eu en sa possession un exemplaire du bail pour assurer sa gestion, sur lequel doit figurer un minimum de descriptifs des lieux loués et de ses équipements, ainsi que la surface du bien loué.
    En l'absence de ces renseignements, je vois mal comment, en tant que professionnel, ne pas se poser de questions, et assurer la gestion d'un bien sans aller le visiter pour s'assurer de la conformité et de la salubrité des lieux, et éventuellement faire un avenant au bail pour le mettre en conformité avec la loi.
    J'ai été durant de longues années responsable d'un service gestion dans un cabinet immobilier aixois, et la première des choses que je faisais en rentrant une nouvelle gestion, c'était de me déplacer personnellement pour avoir connaissance des biens que je gérais, c'est la moindre des choses. C'est comme ça qu'il m'est arrivé à 5 ou 6 reprises de refuser un bien que j'estimais ne pas être conforme à la réputation de notre agence, et si c'était aujourd'hui, je continuerais à travailler de la sorte. Je sais qu'il y en a qui ne se posent pas toutes ces questions, mais alors, il faut qu'ils assument leurs condamnations.

  • pamplune
    pamplune     

    c'est honteux. autant de la part de la propriétaire qui est d'une mauvaise foi éhontée car elle sait quand même ce qu'elle loue et à quel prix, et de l'agence qui devrait à chaque fois qu'elle a des bien à mettre en location s'assurer que c'est louable. Comment peut on être suffisamment mesquin et âpre au gain pour abuser de la faiblesse et de la misère des gens à ce point ? c'est lamentable. Et ce que ce pauvre homme a touché en dédommagement, une honte ! car il aurait dû être remboursé de la totalité des loyers versés, puisqu'il payait pour quelque chose qui ne peut être mis en location et obtenir de gros dommages et intérêts pour abus de faiblesse. La justice a encore fait du mauvais boulot, comme toujours, en octroyant cette obole...j'ai honte pour ces gens, et honte de vivre dans ce pays qui permet ça, et qui encourage ce genre de pratiques en ne punissant pas les coupables de façon plus insistante.

  • Christine Brenterch
    Christine Brenterch     

    10000 euros ils se foutent de cette personne.je pense que toutes ces années de loyers auraient du lui etre remboursées.Dufflot maintenant qu'elle est bien enrobée elle aurait du mal à tenir dedans.Vive la bonne bouffe sur le compte de pauvres gens.bien fait la claque qu'ils viennent de prendre.

  • Garcia Thierry
    Garcia Thierry     

    Duflot elle sens tape une honte

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire