En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Photo d'illustration.
 

La justice a condamné ce lundi une propriétaire et une agence immobilière à 10.000 euros de "préjudice de jouissance", après avoir loué un appartement de… 1,56 mètres carrés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • coyote.3
    coyote.3     

    Quelle est belle notre France, profiter du malheur des personnes qui n'ont pas les moyens d'avoir un logement correct pour s'enrichir! Imaginez vous vivre dans une pièce de seulement 1.56M²? Honte à tout les marchands de sommeil!

  • androidfrancais
    androidfrancais     

    Cela dépends notamment des revenus de la personne incriminée !

  • lacat24
    lacat24     

    Je suis entièrement d'accord avec dumoly1. Moi si on me propose ça:je me sauve en courant et je n'accepte pas pour après pouvoir porter plainte et me faire du fric: ce n'est pas plus honorable que de louer une pièce insalubre.

  • claude09
    claude09     

    Oui, bonne idée. Mais sans le droit d'en sortir, bien entendu !

  • claude09
    claude09     

    Quand je lis cela, je comprends que certains aient envie de refaire 1789...

  • Moricet
    Moricet     

    Quelle décadence cette société où il n'y a que le fric qui prime.Certains approuvent cette état de fait..c'est à désespérer de l'espèce humaine .

  • dumoly1
    dumoly1     

    Mais personne n'a obligé cet homme a signé le bail ni a resté pendant 8 ans dans logement!

  • auvergnemobois
    auvergnemobois     

    Je suis surpris qu'il n'y ait pas plus d'humanité dans les opinions précitées. Pour tout le monde cela paraît normal d'exploiter la misère. Pourtant je comprends que l'on puisse louer pour dépanner, mais pas 300€. Ou bien que la propriétaire soit en lien avec les services sociaux de la mairie pour dépanner des sans abris, des mal logés et qu'elle perçoive une indemnité, si la loi le permettait. Voilà pour moi ce que serait une politique pragmatique.

  • BJP034
    BJP034     

    Voilà l'exemple même de l'évolution de la vie des Parisiens et des Franciliens en général à cause de la politique menée par la Mairie de Paris et de M Delanoé. Paris = des sièges sociaux de sociétés, des administrations tentaculaires, quelques logements de milliardaires... et des taudis... !!!

  • RMRM
    RMRM     

    Encore un sans abri qu'hidalgo n'a pas pu encore relogé

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire