En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des échantillons d'ADN à l'Institut génétique de Nantes-Atlantiques. (photo d'illustration)
 

Pour identifier et interpeller l'homme suspecté d'être l'auteur de 33 viols et tentatives de viols commis entre 1995 et 2000 dans la forêt de Sénart, les enquêteurs ont eu recours à l'ADN d'un membre de sa famille. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Michel3166
    Michel3166     

    Double nationalité ? Va-t-il être déchu?

  • WillB
    WillB     

    Il revenait d'Algérie. Un français de souche sans doute ?

  • normand
    normand     

    etonant que sarko le super flic le sauveur ai pas resolu cette affaire lui qui se croit le meilleur

  • patriotdid81
    patriotdid81     

    A cette sacrée diversité ....!

Votre réponse
Postez un commentaire