En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Cette Perpignanaise de 26 ans raconte avoir été violée en pleine rue et en pleine journée sous le regard indifférent des passants.
 

A Perpignan, une jeune femme de 26 ans, Lola, déclare avoir été violée en pleine rue, sous le regard indifférent des passants. Ses agresseurs auraient filmé toute la scène. Elle lance un appel à témoins pour les retrouver.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

82 opinions
  • legaulois13
    legaulois13     

    Si elle pouvait commencer par s'habiller....

  • 156156
    156156     

    Mais que faudra t'il de plus pour que les politiques de ce pays prenne la mesure de la situation gravissime en matière de sécurité qui règne dans ce pays sans compté toute les plainte sans déposition par peur de représailles

  • kiki5962
    kiki5962     

    Votre commentaire me fait froid dans le dos!.....

  • HEPHENDY
    HEPHENDY     

    Censuré hier, pour avoir écrit que la France est le pays des droits de l'homme, mais pas du droit des femmes. Cela me pose une terrible question: messieurs les censeurs, seraient-ils du côté des violeurs.

  • Letenebreux
    Letenebreux     

    Il y a cinq ans nos sociétés étaient prêtes à un pouvoir fort, aujourd'hui elles en ont besoin.

  • AgentK3
    AgentK3     

    Commencez par arrêter de voter pour des clowns UMPS, car les gens qui ont fait cela en toute impunité dans la rue et en plein jour n'en sont sûrement pas à leur premier méfait... Leurs juges ont choisi, en pleine connaissance de cause, de les laisser dehors...

  • yanickjeanfrancois
    yanickjeanfrancois     

    Violee à 26 ans, en plein jour, devant tout le monde: Que te dire? C'est dur. C'est atroce. C'est un acte impitoyable. La présence des passants indifférents rend l'acte encore plus odieux. Tu va te sentir abattue. Tu vas vouloir te laisser aller. Tu vas te replier sur toi-même. Ne fais-pas cela. Sois patiente avec toi-même. Sache que tu es, tu étais et tu seras toujours une belle personne quoiqu'il arrive. Ta vraie valeur est en toi. Rien ne peut la ternir. La personne qui t'a violée, c'est lui le monstre. C'est lui qui devrait se cacher, pas toi. L'atrocité, la monstruosité de quelqu'un envers toi ne peut pas changer qui tu es. Tu as des amis pour te soutenir. Je te tiendrai dans mes prières. Je suis fière de toi. Tu as été blessée mais tu n'es pas abattue. Continue de manifester à visage découvert. Crie, pleurs, parle, écris-le en grandes lettres: "J'ai été violée" mais je ne suis pas une victime désarmée. Je me bas. Je veux guérir. La guérison viendra avec le temps. Maintenant, soulage-toi. Vas-y doucement. Ne hais pas celui qui t'a violée. La haine est une prison. La guérison de ton esprit viendra quand tu auras fait la paix avec ce qui s'est passé. Il faut te pardonner. Ce n'est pas ta faute. Il faut lui pardonner. C'est un ignorant. Il ne savait pas ce qu'il faisait. C'est un zombi qui détruit les autres parcequ'il est jaloux de ce qu'il n'a pas: une vie pleine de joie, de chaleur, d’amour et d’amitié. Tu as tout cela. Il a pu violer ton corps. Il voulait te blesser et te voler. C’est vrai. C’est une blessure. C’est un viol de ton corps. Il a pris en a pris possession pour quelques minutes ou quelques heures. Ce n’est pas un vol de ton être. Il n’a pas pu te voler ton essence quoiqu’il aurait bien voulu. Tu possèdes une armure imbattable. Ton chateau es imprenable. Il n’a pas pu te voler tes dons, tes talents, tes rêves, l’amour et l’amitié de ceux qui t’entourent. Tu es unique. Tu es formidable. Tu as un future extraordinaire qui t’attend. Relève-toi et marche. Pour répéter “Le Cid” de Corneille: “Va, cours, vole”. Mais, ne te venge pas. Pardonne. C’est ta victoire. Si tu peux pardonner, tu as gagné. Il a perdu. Tu as grandi. Tu as mûri. Il est temps que tu prennes la place qui t’appartient: la place des battantes, la place de conquérantes, la place des femmes mûres, sages, heureuses en dépit de tout. Ne laisse pas ce qui est arrivé, qui fait parti de ton passé, decide ce que tu es aujourd’hui et ce que tu seras demain. Décide pour toi-même et sois-heureuse de ton choix.

  • MadeInWorld
    MadeInWorld     

    C'est clair !

  • lillois
    lillois     

    l'origine des violeurs expliquent qu'en france une européenne vit mal dû a la présence de nord -africains qui n'on rien à faire en europe

  • Lulu Tinfena
    Lulu Tinfena     

    personne n'a averti la police ! c'est de la complicité !!

Lire la suite des opinions (82)

Votre réponse
Postez un commentaire