En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le 36 quai des Orfèvres est au coeur d'une enquête pour un viol présumé.
 

Une touriste canadienne accuse depuis le 23 avril 2014 des policiers de la BRI de l'avoir violée dans les locaux du 36 Quai des Orfèvres, au terme d'une soirée sur fond d'alcoolisation excessive. Dans le document final, une expertise psychiatrique insiste sur "une tendance à la dramatisation".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • austin
    austin     

    je n'ai jamais vu une bavure policière sansctionnée

    Loubencat
    Loubencat      (réponse à austin)

    Totalement faux......
    Vous ne savez pas de quoi vous parlez
    Les agents de l'état sont traités le plus souvent avec plus de rigueur que le quidam ordinaire
    Ceci dit même s'il s'avérait a l'issue de la procédure qu'il n'y a pas eu de viol une relation sexuelle dans les locaux professionnels se traduira par une lourde sanction.

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Bizarre que tous les commentaires soient effacés,étaient ils si gênants pour la censure ??

  • kiki5962
    kiki5962     

    Quasi temps après toute cette marmelade,pensée envers les épouses des accusés.

  • bignol
    bignol     

    bien malin celui qui y verra clair il est certain qu avec un coup dans le nez on peut perdre les pedales mais il ne faut pas provoquer non plus

Votre réponse
Postez un commentaire