En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'arrêt que doit rendre vendredi la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) dans l'affaire Lambert ne sera pas seulement scruté en France, mais dans tous les pays européens où ont lieu des débats sur la fin de vie.
 

Les juges de Strasbourg se prononcent ce vendredi sur le sort de Vincent Lambert, tétraplégique depuis un accident de la route en 2008. Si son épouse souhaite l'arrêt des soins pour qu'il puisse "partir" dignement, ses parents s'opposent à une "euthanasie déguisée".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • 583596
    583596     

    Ses parents étant à la retraite il serait logique qu'ils s'occupent de leur fils au lieu de se plaindre qu'on s'occupe mal de lui à l'hôpital.

  • AgentK3
    AgentK3     

    Bravo! Les parents ont gagné... Que Vincent soit transféré chez eux, ils auront l'occasion de le voir, de lui parler et de s'en occuper "personnellement" tous les jours.

Votre réponse
Postez un commentaire