En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une infirmière à l’hôpital d’Angers (Photo d’illustration).
 

L'épouse de Vincent Lambert, patient tétraplégique nourri et hydraté par voie artificielle, a décidé de faire appel en Conseil d'Etat de la décision de justice s'opposant à son euthanasie passive.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • maguitoune
    maguitoune     

    Pauvres gens, j'espère ne jamais me retrouver dans une telle situation

  • Stephanie PARIS
    Stephanie PARIS     

    Bon courage Madame. Je ne sais pas quelle réaction je pourrais avoir si un de mes enfants était dans cet état... mais j'espère que je n'aurais pas l’égoïsme de vouloir garder "un légume" juste pour pouvoir lui rendre visite. Comment c'est parents peuvent-ils vouloir que leur enfant reste comme cela ? Cette décision devrait revenir uniquement à l'épouse et l'équipe médicale et non être prise en collégialité avec les parents (qui restent néanmoins des parents... Comment se reconstruire après une telle épreuve ?

Votre réponse
Postez un commentaire