En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Infirmières dans une chambre de l'unité de soins palliatifs du CHU de Montpellier, en janvier dernier (photo d'illustration).
 

Le dossier de Vincent Lambert sera examinée par une formation collégiale du Conseil d'état.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Jean Marie Bibou
    Jean Marie Bibou     

    Ce qui est terrible, c'est que les membres de la famille ne sont pas d'accord entre eux .Il me semble quand même que la décision du conjoint avec le sérieux qu'il convient à cette affaire devrait être prépondérante sur les parents.

  • cerveaulent
    cerveaulent     

    De grâce ne le laissait pas mourir de faim et de soif. C'est inhumain. Si vous l'aimez, pensez que si vous étiez vous-mêmes enfermés dans une chambre noire, seul avec aucune alimentation... Les souffrances doivent être énormes et le désarroi incommensurable. Personne ne peut prétendre ce qu'il ressent, ce qu'il entend.
    Toute l'attention possible, il y a des produits rapides indolores et Vincent partira dans une grande sérénité et sa famille sera sereine aussi.
    Bon courage à toute sa famille.

  • imvula
    imvula     

    Croire que si on met sa décision par écrit pour être euthanasié, ça va tout résoudre, c'est une tromperie ; il y a ce qu'on pense et ce qu'on dit quand on est en bonne santé, on dit si je deviens légume, je ne veux pas rester comme ça, etc... et il y a ce qu'on peut ressentir ou penser (si on en est encore capable) devant la maladie. Donner un avis tranché là dessus personnellement j'en suis incapable et je n'aimerais être pas parmi les juges qui doivent décider du sort de Vincent Lambert.

  • alpha166
    alpha166     

    Le Conseil d’état se donne du temps ...

  • alpha166
    alpha166     

    j'aspire à ce que la France sois aussi compatissantes au nivaux des lois que la Suisse. Voeux( pieux)
    Il reste du chemin à faire.

    Bien à vous Mr Lambert.
    Avec tous mon amour pour vous et dans ce combat, dans tous ce que vous ferais.

    Grosse bise
    Damien

  • tetra
    tetra     

    Vincent Lambert --- ce mec n'a que 38 ans --- son cas parait désespéré pour les impatients --- mais quand mème il est vivant --- mème en l'état végétatif chronique --- l'etre humain a des possibilités de reconstruction physique qui dépasse mème la science --- ses parents ont raison de vouloir espèrer qu'un jour Vincent sera en possibilité de leur parler et de se reconstruire --- bien sur il ne faut pas non réver mais ne pas baisser les bras et détruire le peu qu'il reste de cette petite flamme d'incertitude ... /// .

  • kris prolls
    kris prolls     

    pas d'avis tranché sur cet épineux sujet... il y a du pour, du contre.

    ce qui m'ennuie avec ce genre de décisions, c'est qu'on ouvre parfois la boite de Pandore. On sait où ça commence, pas forcément où ça s'arrête.

    J'habite en Belgique et le week-end dernier, il y avait une manif à Bruxelles pour dénoncer l'ouverture de l'euthanasie aux mineurs...

    c'est le risque: on admet l'euthanasie pour les grands malades incurables (OK, pourquoi pas?), mais après, on peut l'étendre à d'autres cas, dont les mineurs... et là, je suis vraiment moins convaincu...

  • Zotos Joico
    Zotos Joico     

    Ce matin sur RMC un médecin a dit: << Pour que nous puissions nous occuper des autres malades ! Si je comprends bien, on tue le malade afin d'être tranquille pour s'occuper des autres ! Incroyable !!

Votre réponse
Postez un commentaire