En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bérénice est une jeune agricultrice qui prône la vente de proximité.
 

Alors que la polémique des lasagnes au cheval continue, BFMTV est allé à la rencontre de Bérénice Walton, une jeune agricultrice de Gironde qui prône les circuits de vente courts.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Bamboula
    Bamboula     

    Que les producteurs commence à faire des prix honnêtes aux particuliers et il verront leurs chiffres exploser parce que de la vente directe a *10 le prix ça décourage vraiment, alors je veux bien qu'il fasse de la marge et c'est normal mais prendre les gens pour des cons c'est un domaine réservé à nos "élus".

    David.

  • Pasdupe
    Pasdupe     

    Avec des circuits aussi opaques que tordus il n'est pas étonnant que la viande coute aussi chère à l'étalage pour le client. Revenons aux circuits directs : achetons notre viande directement aux producteurs.... On en prfites pur faire de même pour tous les autres porduits. Tout le monde vivra mieux et les intermédiaires eta utres margoulins iront se faire voir ailleurs...... En plus les français seront en meilleure santé donc moins de dépenses de santé et le trou de la sécu pourrait enfin se remplir.....

Votre réponse
Postez un commentaire