En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La ministre déléguée aux personnes âgées entend élargir aux professions libérales, agriculteurs et  commerçants, la journée de solidarité.
 

Certains travaillent pour la communauté en ce lundi de Pentecôte alors que d’autres travaillent, mais pour eux. Les artisans, les professions libérales, les agriculteurs... doivent-ils eux aussi participer à la journée de solidarité pour la dépendance ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

58 opinions
  • LBH
    LBH     

    Je sais bien que les jeunes qui ont la chance d'avoir un travail ont bien du mal à se projeter dans l'avenir et bien évidemment nos politiques (de tous bords) en sont pour une part responsables,mais pour autant croyez vous qu'il faille dédouaner le patronat de toutes responsabilité, patronat qui ne cesse depuis les années 90 de réclamer (et qui les ont obtenu) la dérégulation du travail et le pompon la baisse des charges sociales instaurer en 1993 sur les bas salaires et qui c'est depuis progressivement étendue aux autres.Savez vous que depuis le 1er juillet 2007 ces allégements prennent la forme d'un allégement de 26 points de cotisations sociales au niveau du smic pour les entreprises de + de 20 salariés et de 28points pour les entreprises de -20 salariés sous le prétexte (fallacieux) de la compétitivité,et que résulte t-il de tous ces cadeaux consentis aux entreprises? En dehors d'avoir vidé les différentes caisses,y a t-il eu plus d'offres d'emplois,le chômage a t-il baissé? Non! Aprés avoir mis en compétitivité les salariés français entre eux,on les a mis en compétitivité avec d'autres salariés européens et maintenant le rêve serait de les mettre en compétitivité avec les salariés indiens ou asiatiques et cela avec pour excuse "la mondialisation". Bien sur que cela c'est fait avec la complicité des politiques complétement paralysés de peur d'être accuser de ne pas avoir la fibre entrepreneuriale (il n'est que de voir la levée de boucliers quand un ministre essaie de mettre au pas un individu tel que Lakmi Mittal)et c'est également de notre responsabilité à nous salariés qui sommes incapables en France et en Europe de jouer avec les armes employées par les décideurs des marchés à savoir se fédérer et faire jouer à fond le poids que tous les salariés représente en Europe ce que eux ont su faire sans difficultés particulières.C'est de cela que nous devrons rendre compte aux générations futures.Prenez le temps de consulter le document d'études n° 168 écrit par Benoit OURLIAC et Cyril NOUVEAU.

  • lagrande faux
    lagrande faux     

    sur la solidarité trés bien à la seul condition qu'elle ne s'appliquent qu'a ceux qui ont contribuer par leur labeur à permettre cette solidarité pas aux nouveaux venus eux ils devront attendre 45 ans avant dans profiter ou retourner chez eux d'ou ils viennent faire des petite révolutions pour acquérir la même chose !

  • Leloupgarou
    Leloupgarou     

    pas toi !

  • l'équitéfrance
    l'équitéfrance     

    si ils appliquait deux euros de taxe par chevaux din et non fiscaux vivont avec notre temps et l'écologie sans portera que mieux !

  • lecroquemeort
    lecroquemeort     

    sur les profession LIBERALE car là y a aucun moyen de contrôle des revenus !

  • lecroquemort
    lecroquemort     

    pourquoi seul une catégorie devrait penser aux personnes agées et les autres les manges leur vieux ?

  • RATFINK
    RATFINK     

    Je suis conscient que d'un côté ces rapaces de la haute finance nous serrent le kiki; mais de l'autre on s'en prend plein la figure parce que ces politocards corrompus, ne pensant qu'à leur réélection (à court terme), ont reporté ad vitam aeternam les sujets sensibles : les retraites, la dette, le financement de la sécu... Forcément à un moment donné tout va se gripper et les générations à venir auront moins de droits que les précédentes. Déjà quand on voit des retraites < 900 euros il y a de quoi se poser des questions. Autour de moi, les jeunes n'arrivent même pas à se projeter dans l'avenir au-delà de 2 ans, et sont conscients de s'être faits "entubés", comme les moins jeunes d'ailleurs, le mot trahison revenant souvent dans leur bouche. Bien sûr qu'il faut s'occuper de nos anciens, c'est la moindre des choses, mais pour les jeunes d'aujourd'hui la première préoccupation c'est déjà de s'en sortir soit même. Nos pseudos élites, bien a l'abri dans leur tour d'ivoire (pour L'INSTANT) le paieront très cher un jour ou l'autre.

  • C47
    C47     

    que le gouvernement puise dans la caisse de la vignette auto que nous avons paye des annees.

  • LBH
    LBH     

    Bien sur que je crois encore à la solidarité inter générationnelle,quand vous voyez tous ces jeunes au chômage ne croyez vous pas que si pour la plupart leurs parents ne leur assuraient pas le gite et le couvert beaucoup d'entre eux iraient grossir les rangs des SDF? J'y crois quand je vois ces grands parents assurés la garde de leurs petits enfants pour faire économiser à leur enfants le salaire d'une nourrice,j'y crois aussi quand je vois des jeunes qui pendant leurs vacances scolaires faire du bénévolat auprès d'autres jeunes en difficultés scolaire.Oui je suis comme vous salarié depuis 42 ans dans la métallurgie mais ce que vous appelez réformes moi j'appelle ça régression car si les retraites par répartition devaient être abandonnées ne doutez pas un seul instant qu'elle seraient remplacées par des retraites privées par capitalisation gérées par toutes sortes d'aigrefins intéressés par le magot.Rappelez vous du scandale Enron en 2001 aux USA qui a fait faillite et où des milliers de petits épargnants avaient placé leurs fonds de pension et qui au crépuscule de leur vie ont été totalement dépouillés du fruit d'une vie de labeur.

  • LBH
    LBH     

    Je ne suis pas syndicaliste bien que cela ne soit pas déshonorant mais un vieux travailleur de presque 60 ans (dans 2 mois) et qui se tient au fait de ses droits ce qui aujourd'hui est bien plus facile que par le passé grâce à internet où l'on peut consulter tous les textes qui régissent le code du travail sans être obligé de se les procurer en version papier et tous les ans comme c'était le cas auparavant.

Lire la suite des opinions (58)

Votre réponse
Postez un commentaire