En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Tahaan
    Tahaan     

    D'accord avec vous. Mais de plus connaissez vous un secteur dans lequel nous puissions accorder une confiance à des professionnels.. vous parlez éducation: qu'elle soit nationale ou privé, que ce soit dans le domaine du médical, les hopitaux, les centres de radiologie où l'on vous "surdose" lors d'un examen, dans les laboratoires de médicaments où les les produits sont détournés de leur fonction de base. Dans les laboratoires de prothèses où l'on vous met du silicone "de quincaillerie" Dans l'alimentaire où l'on vous donne à manger du boeuf qui a "couru à Vincennes" et je pourrais en citer à foison...il s'agit là d'un phénomène qui doit faire appel a la conscience propre de l'individu et l'éveil que doivent avoir les parents et membres de la famille à l'égard des attitudes et réactions soudainement différentes de nos enfants. S'ils sont blessés de la sorte ils ne peuvent pas ne pas le faire ressentir même inconsciemment à leur entourage. c'est nous qui ne savons plus lire leur détresse
    Bien sûr il y a souvent menace de l'agresseur "si tu en parles à tes parents..." Mais un enfant sait qu'on lui fait du mal et se bloque, se replie sur lui même... c'est à nous de le voir. et il vaut mieux signaler pour rien que laisser faire jusqu'à des extrémités fatales parfois.
    Quant à la politique appliquée à la jeunesse nous devons pas oublier que la fonction de l'éducation c'est avant tout un apprentissage de la vie certes au travers des connaissances mais aussi du savoir vivre et du savoir être.Il ne faut cependant pas substituer la fonction essentielle celle des parents et la famille qui a tout autant d'importance voire même plus. Trop de familles se déchargent du poids d'un enfant sous forme de garderie scolaire qu'il soit en maternelle en primaire et au collège et se moquent pas mal du contenu de ce qu'ils apprennent au cours ne serait qu'au cours d'une journée. La Barrière de la langue fait également qu'un suivi scolaire à domicile est quasiment impossible là où il y a 55 ans on pouvait faire des devoirs avec nos parents qui nous aidaient ou du moins qui nous accompagnaient dans cette contrainte. J'ai 62 ans bientôt et issu de l'immigration Italienne j'ai été "coaché" par une grand mère très sévère qui m'aurait assommé si j'avais fais le moindre écart. Elle me répétait sans cesse: " Nous sommes dans un pays qui nous accueille nous devons le respecter et ne pas nous faire remarquer". Elle me le disait en Italien car elle parlait très mal le Français.Ma mère vivant seule et travaillant j'étais donc bien "cadré" elle me surveillait pour mes devoirs ne parlant pas beaucoup notre langue le lui récitais mes leçons en français et je lui traduisais en Italien et je ne lui mentais pas sur le contenu car je savais qu'elle en comprenait plus qu'elle ne le disait. Aujourd'hui je travaille dans un collège à la Courneuve et pour information qui permettront de mieux comprendre la difficulté du problème et sa différence en 55 ans:
    760 élèves
    80 élèves non francophones (pris en charge par des profs de Français, Arabe et Anglais)leur fonction étant de leur apprendre les bases de la vie en France sans penser au programme normal de cours.
    une SEGPA (sections d'enseignement général et professionnel adapté)
    39 Nationalités différentes dans l'établissement...Comment veut on comparer le cursus scolaire avec celui de Clermont Ferrand ou Albi...Les élèves rentrant chez eux le soir ne peuvent pas avoir les conditions requises pour "apprendre" avec l'assistance des parents si ceux ci ne parlent pas ou peu notre notre langue. Alors on aura beau mettre en place des soutiens, des fonds, du temps, nous allons irrémédiablement dans le mur...
    Pardon d'avoir été aussi long

  • unpereencolere
    unpereencolere     

    L’éducation nationale ne remplit déjà pas son rôle éducatif auprès de nos enfants, et elle n'est même pas capable de faire le ménage dans ses rangs ! Pas plus que la justice "en pleine réforme", qui a laissé courir un homme dangereux ! 18 mois avec sursis pour détention d'armes et de photos ignobles ! Mais avec un sursis, les enfants ne craignent rien, les familles non plus, et on peut lui confier leur accompagnement ! Dormons tranquilles braves gens ! Mais il est vrai aussi que j'oublie, peut-être parce qu'il me reste encore un fond de naïveté, que nos gamins n'intéressent personne. Que les générations futures sont réduites et limitées d'avance. Par volonté politique s'entend, JE l'entends en tout cas comme ça. Éducation nationale réductrice, limitative, avec sélection à tout va ! Toi tu feras ça ! Toi ça ! Et toi que j'ai jugé incapable de te servir de tes dix doigts, ou qui a une sale tête, tu feras dealer dans les rues ! Tu t'empoisonneras et tu empoisonneras les autres, comme ça vous nous laisserez tranquilles !

  • Mickelkel
    Mickelkel     

    avec le Mossad ? Encore un mito....

  • mirabelle
    mirabelle     

    Décidément il y a de plus en plus de pervers dans l'éducation national entre un instit alcoolique et bien cela fait peur pour les élèves

Votre réponse
Postez un commentaire