En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un ouvrier employé sur un chantier d'élagage a fait une chute mortelle dans une broyeuse à déchets végétaux vendredi 15 février, à La Queue-en-Brie (Val-de-Marne).
 

Un élagueur d'une quarantaine d'années a perdu la vie, vendredi, sur un chantier à La Queue-en-Brie, dans le Val-de-Marne. Il a chuté dans une broyeuse. Ses collègues n'ont pu arrêter la machine à temps.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Plume de Vipère
    Plume de Vipère     

    Mourir au travail ou mourir en fin de droits, il faut choisir...

  • koplan
    koplan     

    le modo , ce message etait horrible!!

  • Byzantin
    Byzantin     

    Première chose condoléances à la famille ,impancable de travailler au dessus d'une tel machine que je connais fort bien

  • Christian del Rio
    Christian del Rio     

    Et voila les Habitudes et la routine tuent..

    Je suis patron et j'engueule en permanence mes ouvriers qui seuls sur les chantiers ne se sécurisent pas . ils sont majeurs et donc prennent des risques en toute lucidité c'est effroyable de mourir comme cela ,Condoléances à la famille

  • sansreaction
    sansreaction     

    Ne sont pas affichée à chaque chantier, mais les salariés normalement signent le cahier, et doivent les respecter!
    Par contre je pense que vous vous trompez de chantier, car là ce n'est pas DANS UNE USINE, mais ils taillaient des arbres

  • sansreaction
    sansreaction     

    bien souvent, c'est par le manque de respect des consignes de sécurité! lorsque l'on embauche, il est obligatoire de faire signer le fameux cahier, et d'envoyer un RAR à chaque non respect, mais encore faut il le voir, un patron ne peut être derrière chaque salarié! dans ce cas, pourquoi n'était il pas attaché? et surtout pourquoi la broyeuse était sous l'arbre, en marche, sans que le responsable soit à coté! l'accident de travail peut être refusé à l'entreprise (la famille percevra, mais c'est l'entreprise qui paiera et non la SS) tout ceci pour faute naturellement!

  • BAROW
    BAROW     

    Il ne s'agit pas d un broyeur de branche mais d un gros composteur, une enorme machine qui permet de faire du compost. Toute mes condoléances à la famille. Bon courage aux employés de cette entreprise qui sont des gens très bien. signé un paysagiste qui compatis à la douleur de cette tragédie.

  • koplan
    koplan     

    ne dit pas n,importe quoi: travail en hauteur, l,executant doit etre former par un organisme et doit avoir une habilitation ;c,est pas au chef de chantier de le couvrir , vu qu,il n,a pas la competence a le former , par contre il et evident que l,executant recoit des pression pour effectuer son job, mais il reste la loi ; c,est le droit de retrait ; et il vaut mieux etre syndiquer sinon c,est la misere pour l,executant!!!

  • poltergeist31
    poltergeist31     

    Cette mort atroce montre sans chercher a trouver un coupable ideal que les chefs de chantiers sont souvent incompétent dazns le domaines de la sécurités, on ne devrait pas confier de telles responsabilité a des gens qui n'ont pas le niveau securitaire requis.il est incroyable qu'une broyeuse soit sur le chemin de chute potentiel d'un employé comme il est permis de penser que ci celui ci n'est pas sanglé est anormal......un accident est toujours du a un ensemble d'erreurs évitables

  • koplan
    koplan     

    en hauteur = harnais de securitè + stop chute +casque avec jugulaire + lunette et gands ,et bien sur broyeuse a l,arret ,ou, hors perimetre d,elagage !! sinon pas couvert en "accident de travail"

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire