En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une réunion néo-nazie redoutée à Perpignan a eu lieu près de Montpellier
 

La venue redoutée de néo-nazis dans les Pyrénées-orientales pour un rassemblement européen a mobilisé pendant tout le week-end de Pentecôte la surveillance des services de l’État, mais la réunion a finalement eu lieu en petit comité près de Montpellier.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Skimplay
    Skimplay     

    c'est marrant, on n'a pas entendu parler de cette information! Mais je suis sur que s'il y avait eu des débordements, ça aurait fait la "Une" des journaux! Je crois que les médias orientent bien les opinions que chacun peut avoir.

  • gitano84
    gitano84     

    a force de laxisme des gouvernements voila ce qui arrivent le peuple en a marre de se faire assassiner sans reagir !!!

  • gitano84
    gitano84     

    ils on le droit eux de precher la haine dans leurs mosquee !! c pas du rascisme c bien connu il n y a que les blancs qui sont rascistes!!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    En tous cas ils sont plus calmes que les chances pour les France et autres "ultra d'extrême droite".

  • dindondelagauche
    dindondelagauche     

    c'est sûr qu'il faut comprendre la langue arabe pour s'en rendre compte .....

  • dindondelagauche
    dindondelagauche     

    Les prêches des bons imams appelant au jihad et au massacre des blancs, des juifs et des infidèles chrétiens sont quotidiens et sur l'intégralité du territoire.....

  • leane
    leane     

    Deux points à retenir: réunion discrète(la préfecture s'est en plus fait avoir...), et les services de renseignements visiblement mal renseignés(ce qui est un comble). En d'autres termes, la France ne peut faire face à ces groupuscules. Et comme la police pourtant sur-entraînée ne voyait rien venir, il ne pouvait s'agir que d'un "leurre". Pas de bol, c'était pas un leurre. Y a comme un (gros)défaut...

Votre réponse
Postez un commentaire