En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Une nette majorité de Français craint un scénario à la grecque

Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Près de deux Français sur trois (62%) craignent que la France connaisse la même situation que la Grèce ou l'Espagne, soit 13% de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

42 opinions
  • ION9
    ION9     

    Mais bien sûr, il va tout donner aux copains de son copain mélanchon (copie conforme du Marchais de l'époque en moins intelligent), en l'occurence la cgt et les syndicats de gauche pour avoir la paix sociale, il va régulariser tout ce qui traîne dans les rues puis plus de fric pour payer la dette, pour payer les fonctionnaires qu'il va embaucher, ceux qu'il va créer pour contrôler de ci de là et le cas par cas comme il dit au sujet des immigrés, et voilà comment il va mettre la France à sac et ce ne sera pas bien sûr de sa faute!!

  • grassouillette
    grassouillette     

    Dans quelques semaines, on sera à la diète complète et je pourrais enfin faire régime grâce à M'sieur Hollande comme son nom l'indique vu les problèmes à amsterdam où les pétards leur ont enfumé le cerveau ! Mes 2 fils étudiants en économie (bac + 5 à 21 ans) ne voient que par Sarkozy. La seule politique, c'est de désendetter au maximum .La croissance va revenir mais au prix de sacrifices qui vont faire mal et Sarko n'a pas voulu faire mal aux français, c'est leur seul critique, Bayrou a raison, baisse de dépenses puisssance 10 !

  • hutheurs
    hutheurs     

    Il est évident que les raisons d'avoir peur sont sérieuses.Je pensais qu'avec le niveau d'endettement du pays et de ses déficits chroniques, les gens comme les journalistes seraient beaucoup plus sensibilisés par la gravité de ce sujet qui va devenir de plus en plus préoccupant d'autant que les largesses de certains programmes nous mènent à la catastrophe.Comment pouvons-nous continuer à jouer les cigales..

  • smartiz
    smartiz     

    les français commencent a avoir"les craquettes" il serait temps! mais j'ai peur que ce soit trop tard!

  • Lieut
    Lieut     

    Pourquoi peur ? Parce que les français sont incapables de se serrer la ceinture alors s'ils doivent le faire ce sera l'émeute . Je vois dans certaines familles un budget pour les portables , internet et les chaînes cryptées équivalent à celui du logement et ça pas question de s'en passer . Il faut donc une alloc pour les nouvelles technologies et vite .....Y'a des sous , il suffit d'aller les chercher ......

  • BB4O
    BB4O     

    Mais il fallait y réflèchir avant de voter au premier tour!!!! je suis sur qu'il y a au moins trois quart des français qui ne savent pas les causes à effets qui nous ont mené a la crise, mais pour le coup maintenant, on est parti pour ressembler à la gréce

  • TITI28
    TITI28     

    On lui reproche d'être le président des riches mais au contraire il est le 1er président à avoir fortement taxé le capital, 34.6%, afin de les porter sensiblement au même niveau que celles du travail alors que sous Lionel JOSPIN les taxes sur de capital étaient à 10% de moins. Son but n'est pas de faire des cadeaux aux riches mais d'empêcher les fortunés de quitter la FRANCE et d'investir à l'étranger (on en connaît donc certains se disent socialistes). Dans un pays il faut avoir suffisamment de gens riches pour qu'ils investissent et créent du travail. Il est primordial de comprendre que la lutte contre le chômage passe par l'existence d'un grand nombre d'entrepreneurs aisés et soutenus dans leurs efforts et ne pas vouloir les emprisonner comme le propose l'extrême gauche

  • irene de bollène
    irene de bollène     

    moi aussi et par dessus le marché une guerre civile , ca fera reflechir les moutons

  • alicegouel
    alicegouel     

    C'est fou de dire cela mais je le pense car ces VEAUX de Français le méritent, il fallait foutre au rencard l'UMPS ...pour essayer une autre politique qui est de bons sens ..
    Alors oui si il faut une catastrophe autant qu'elle arrive vite et vite MARINE

  • YOYO2a
    YOYO2a     

    Quand vous parlez de la dettes sachez de quoi vous parlez au moins au de dire des sotises et des accusations sans fondement.
    <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
    La dette publique est une somme que l'Etat dépense à crédit faute de recettes suffisantes. Elle correspond à l'argent que dépense l'Etat pour payer les fonctionnaires (depuis 20 ans, les salaires des mois de novembre et de décembre des fonctionnaires sont payés par l'emprunt), aux comptes sociaux (dépenses maladie, vieillesse, chômage, famille), aux dépenses des collectivités territoriales. L'ensemble de la dette publique atteint en 2007, 1 300 milliards d'euros, ce qui correspond à 3 années et demie de budget de l'Etat, et à 64,2% du PIB.
    Pour payer ses dettes, l'Etat emprunte. En 2007, le montant des intérêts de ces emprunts est de 40 milliards d'euros, c'est-à-dire quasiment l'équivalent de ce que rapporte l'impôt sur le revenu. Toutefois, la France n'est pas en faillite, car ses actifs sont très largement supérieurs à son passif. En clair, l'Etat emprunte et parvient parfaitement à rembourser ses emprunts. En 2008, le budget présenté par François Fillon et Nicolas Sarkozy est en déficit de 41,7 milliards d'euros
    <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
    <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
    En réalité, le déficit de l'Etat vient en partie de l'empilement administratif du territoire qui crée des doublons : communes, communauté de communes, cantons, départements, régions. Aujourd'hui, il y a des doublons très coûteux qui doivent être supprimés pour éviter le gaspillage de l'argent public.

Lire la suite des opinions (42)

Votre réponse
Postez un commentaire