En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La salle ovale du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France à Paris
 

C'est une importante fuite d'eau due à une rupture de canalisation qui a provoqué des dégâts sur une dizaine de milliers de documents de la Bibliothèque nationale de France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • 109600
    109600     

    Une horreur inesthétique bugétivore comme l'Opéra Bastille qui nous ridiculise une fois de plus aux yeux de l'étranger. Merci pour ton héritage François !

  • sichri
    sichri     

    Mitterand aurait dû laisser les lives l où ils étaient. Mais, comme beaucoup de présidents, l'actuel en tête, il avait un égo surdimensionné !

  • que negre lou gat
    que negre lou gat     

    Pour le matériel les systèmes d'extinctions incendies par gaz sont parfaits . Ils n'ont qu'un inconvénient et de taille dans les locaux recevant ou pouvoir recevoir du public , c'est la potentielle asphyxie de celui ci.

  • joelboby
    joelboby     

    La BNF de Mimitte est pleine de malfaçons (mais 7000 fonctionnaires dans ce bazar).
    Les livres sont entreposés dans les étages (bien), dans des salles obscures au centre des tours (bien), mais le système d'extinction d'incendie retenu est à base de "Sprinkler" (projection d'eau). En cas de déclenchement d'alarme (réelle ou intempestive)les livres sont inondés. La solution concurrente (non retenue, devinez pourquoi?), utilisée, entre autre, dans les salles informatiques, est à base de gaz, sans risque pour les précieux documents.

  • joel the clone
    joel the clone     

    Mince toutes les promesses non tenues par les politiques ont étés inondées.....

Votre réponse
Postez un commentaire