En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Amélie a désormais 19 ans et n'est plus acceptée dans les structures spécialisées.
 

Amélie, 19 ans, est atteinte du syndrome de Prader-Willi, une anomalie génétique rare qui a entraîné un retard mental et l'a rendue obèse. Depuis sa majorité, elle a dû revenir habiter chez ses parents.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Bleulag
    Bleulag     

    Tous ces situations ne touchent qu’une minorité de personnes, sont trop peu diffusées et les mots que l'on pourrait employer pour décrire ces situations n'existent tout simplement pas dans les dictionnaires. Ceux qui existent sont trop usités à des fins bénignes et ne reflètent du coup, plus aucunes situations qui pourraient faire appel à ce genre de mots.

  • henriettalyon
    henriettalyon     

    C'est le cas également pour les "valides" c'est un autre débat, celui de l'euthanasie qui ne concernent pas seulement les handicapés.

  • Bleulag
    Bleulag     

    Je pense que Carambar parle des cas extrêmes ou plus rien n'est possible et ou les l'on garde en vie pour se donner bonne conscience, au lieu d’arrêter par amour, leur souffrance, leur incapacité a vivre, leur incapacité a échanger.

  • henriettalyon
    henriettalyon     

    La place des handicapés dans notre société est notoirement très insuffisante, qu'il s'agisse d'intégration en mileiu ordinaire ou pire, des places dans les IME ou institutions pour adultes; c'est ainsi que bon nombre d'autistes ou de TED se retrouvent à l'âge adulte en HP lorsque les parents sont devenus âgés!!!
    C'est un problème à traiter de façon globale, un vrai problème de société.
    Des pays comme la Belgique sont plus humains et mieux équipés que la France, c'est inadmissible que nous soyons encore à ce point à la traine.

  • Bleulag
    Bleulag     

    Il faut savoir qu'ils n'en n'ont rien a faire de l'argent des dommages et intérêts, ce n'est pas çà qui changera quoique ce soit dans leurs vies. Il faut trouver des personnes qui soient a la hauteur du challenge, d'autres personnes d’exception qui les soulagent et prennent le relais. Pour ceux qui voient cela de loin, vous êtes a des années lumière de ressentir ce qu'ils traversent et endurent.
    @BFMTV a quoi sert de détenir un pouvoir de changer les choses si on se s'en sert pas ? Mobilisez vous, s'il vous plait.

  • Bleulag
    Bleulag     

    Un fardeau a trainer, bien plus lourd qu'une croix sur des centaines de mètres, un fardeau qui ne nous quitte jamais, le jour comme la nuit. Si lourd qu'il vous épuise quotidiennement, ou toute action doit être pensée, avant d’être accomplie, car tout écart se paye comptant et sonnant. Si lourd que chaque bouffée d'air a son importance. Si lourd que nos larmes sont encore de l'amour qui s'échappe de nous.
    @ BFMTV si vous avez quelque poids a mettre dans la balance pour qu'il penche de leur coté, mettez le.

  • Bleulag
    Bleulag     

    De tout cœur avec vous, je comprend ô combien votre souffrance qui est la votre depuis des années, moi même étant (seul) dans un cas similaire. Il y a des personnes dans ce pays qui font des choses extraordinaires, qui se donnent sans limites, jusqu'au bout d'eux même, qui en même arrivent à penser a l'ultime décision, pour eux ou pour leur enfant qu'ils adorent pourtant. Des personnes dont on entend jamais parler, des personnes qui ne se reposent jamais, sans cesse quotidiennement torturées, qui ne vivent pas et ne voient aucun avenir. Des personnes qui se donnent bien plus que n'importe quel sportif ou autre catégorie... pour un combat qui peut aller jusqu’à la mort.

Votre réponse
Postez un commentaire