En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Une enseignante condamnée à deux mois avec sursis pour violences sur une enfant handicapée

Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • MASRX552
    MASRX552     

    HeyBaal. C'est un enfant handicapé et vous ne savez absolument pas de quoi vous parlez, on ne lève pas la main sur un enfant. Un soucis, on appelle les parents, point !

  • MASRX552
    MASRX552     

    @HeyBaal. C'est tout simplement ma profession, donc je sais qu'il est très difficile d'intégrer un enfant handicapé dans un milieu ordinaire !...par contre il est vrai "handicapé ou pas" chaque enfant à sa personnalité. Mais on ne lève jamais la main sur un enfant, comme on ne laisse d'ailleurs jamais un enfant seul. Même nous, la loi, nous interdit de rester seul avec un enfant, la loi, on la respecte, point barre !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Handicapés ne signifie pas que c'est pas un sale petit c*n mal élevé. C'est étonnant qu'il y ait des tabous qui interdise toute interrogation, toute remise en question. Bagarre, étranger => racisme. Prof, punition => tortionnaire. Etranger, allocation => parasite. Etc ... Sérieux si vous savez exactement ce qui s'est passé surtout n'hésitez pas à nous faire partager vos infos.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    La situation s'envenime car les rares à agir sont dépassés par les événements. Ils sont dépassés justement parce qu'ils sont seuls à faire face. L'activité des profs c'est d'enseigner à des enfants éduqués à peu près correctement. Osez prétendre que c'est encore le cas. Après je dis pas qu'il n'y a pas de tarés, mais affirmer que parce qu'un prof a eu recours à un geste violent c'est forcément un tortionnaire, c'est non seulement simpliste mais c'est aussi une des causes qui fait qu'on en est là où on en est : la victimisation systématique de l'enfant, la culpabilisation systématique de l'enseignant. De la part d'enfants rois mal élevés qui ont grandi. Désolé pour la révélation ;)

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et sinon c'était mérité ?

  • fredo30
    fredo30     

    C'était pire avant les baffes , coup de pied au cul dans les années 80 (j'ai connu ça....) ou les coups de regle sur les doigts un peu plus lointain....c'était pas un pays procédurier encore à l'époque...

  • MASRX552
    MASRX552     

    Oui, mais le problème, beaucoup de profs se prennent pour des Dieux !

  • ravachol
    ravachol     

    tous les enseignants ne son pas les pédagogues qu'ils prétendent être, je ne sais si c'est parce qu'on en parle plus , mais les bavures se multiplient . Et pour cette faute professionnelle qualifiée d'écart de conduite , elle a simplement été mutée, ....scandaleux , elle risque de sévir ailleurs, y a pas à dire ces fonctionnaires -là sont bien protégés et couverts par leurs supérieurs. D'accord il y a la pression, mais moi, si je ne suis pas capable d'exercer telle ou telle activité, je fais autre chose.

  • MASRX552
    MASRX552     

    "la bienvenue"

  • MASRX552
    MASRX552     

    Mais je crois que les Directeurs d'écoles touchent des subventions ou une petite augmentation de leur salaire pour accueillir un enfant handicapé, mais là si une personne peut me répondre dans le cas ou je dis une bêtise, pas de soucis !...et les professeurs non seulement n'ont pas de formation sur le Handicap pas plus le Directeur et un refus de la part d'un prof, n'est pas la bien venue !

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire