En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les faits se sont produits mardi dans l'après-midi.
 

L'élève s'en est pris à son enseignant après un cours portant sur la religion, dont il contestait le contenu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

50 opinions
  • observateur67
    observateur67     

    Jeune adolescent de 18ans !!!!! je me trompe ou en France l'age l'égal pour la majorité est bien de 18 ans, donc être considéré avoir un comportement adulte et par la même occasion assumer pleinement ses actes. Donc être juger en conséquence! A moins que ce ne soit DEJA sous la loi Marocaine que la France fonctionne. Elsass Frei

  • mario
    mario     

    choco56 je vous rappelle que une dame a pris 1 an de prison ferme pour avoir insulter Sarko et vous me parler de justice avec votre sursis pour cet adulte ????

  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    j'ai déja écrit ça... pas un mot à changer : ;)) ..... c'est dur la pédagogie.. faut toujours répéter.. que.. chrétiens, juifs, musulmans et tous les autres se mettent le doigt dans l'oeil usque ad omoplatum avec leurs liturgies moyen-âgeuses.......... Le seul, le Vrai Dieu Digne D'un Don (de soi) est le Grand Saint cochon Grisonnant, le Marcassin rédempteur et ses prophètes au poil soyeux, être d'amour et de paix qui, dans son infinie bonté, donne ses jambons tous les jours sur tous les marchés de France pour sauver nos âmes (et nos estomacs :))....... D'une grande intelligence et pas mégalomane pour deux sous, Le Grand Saint Cochon n'exige aucun déguisement ridicule de la part de ses fidèles, aucune prosternation, génuflexion ou lecture rituelle avec tellement de multi-niveaux de compréhension qu'à force tout le monde dit n'importe quoi et ça passe, pourvu de prendre un air pénétré (c'est le mot :)) .. il n'est pas bégueule le Grand Saint Cochon.., lui !..................... Comme l'ami Ricoré. Il débarque à l'improviste, on boit un coup et il repart. Et il nous a fait à son image : ne dit-on pas que dans chaque homme il y a un cochon qui sommeille, barbu ou non ? :))............ Il n'y a de dieu QUEle Grand Saint Cochon et tous les autres sont des amateurs... Sauf le grand Babu, peut-être , dans "signé Furax", (c) Pierre Dac :....... ? tout le monde y pue.?. y sent la charogne... ? y'a qu'le grand Babu.. ? . qui sent l'eau d'cologne ? .. des figues des bananes des noix. ? :))................. mais c'est une discussion théo-ésotérique de très très haut niveau : )) ......... et que Le Grand Saint Cochon vous protège, dans son infinie bonté, même les mécréants (bouh ! les pas beaux !)

  • harlemD
    harlemD     

    Bien qu il faille reconnaitre que la majorite des professeurs encartes font du proselitisme ideologique dans les cours pour propager l ideologie marxiste leniiste, il n en demeure pas moins qu il est scandaleux que des eleve bafouent la symbole laique qu est le professeur!! Aurait il ose ce jeune Marocain faire la meme chose dans le Royaume maure?

  • Maman 50
    Maman 50     

    Je sais bien, j'ai vécu en région parisienne. C'est pour ça que j'ai privilégié une région calme. Je savais qu'ici, les écoles étaient plus familiales, les effectifs plus petits, et la délinquance assez basse. J'ai eu la chance de pouvoir venir, je me considère comme une privilégiée pour ça, et je sais que tout le monde n'a pas la possibilité d'en faire autant, ce qui me navre. Même si certains faits de violences sur ma fille ont eu lieu ici, car nous avons aussi notre lot de "racailles" et de parents "je-m’en-foutistes", il y a plus d'écoles correctes et je n'ai eu aucun mal à trouver mieux.
    Je sais que ce n'est pas le cas partout, en particulier dans les grandes villes où les écoles, collèges et lycées ont des dimensions surhumaines. C'est comme dans les familles : on gère mieux 1 enfant que cinq, qu'on soit 1 ou 2 parents. Dans les établissements scolaires, il est plus facile de gérer 150 enfants que 500, surtout sans augmenter (ou peu) les effectifs d'enseignants et surveillants.

  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    tout à fait d'accord... sauf que tous n'ont pas la chance d'avoir une école de bonne tenue à porté de main... et quelque fois, c'est de Charybde en Scylla. De quoi flinguer l'avenir d'un gosse...

  • Maman 50
    Maman 50     

    Sans vouloir vexer personne, ce n'est pas uniquement un problème de religion, de race, mais simplement d'éducation, celle des parents qui doivent éduquer (le respect, la politesse, etc.), celle de l'école qui doit enseigner.
    Je suis dans une région encore peu touchée par l'immigration, et ma fille (11 ans maintenant) a été insultée, tabassée et étranglée par des enfants blanc, chrétiens ou athées, le tout en primaire.
    Avoir des classes avec 30 enfants n'est pas bon, et ça ne s'arrange pas avec la fermeture et le regroupement des écoles. Laisser les parents d'enfants violents avoir raison n'est pas acceptable. On a lié les mains des enseignants, ils n'ont plus d'autorité.
    D'un autre côté certains enseignants se défaussent aussi, et ma fille en a été victime. Le directeur de son école, refusant de reconnaître les violences durant les heures de classe, refuse aussi de reconnaître ses responsabilités de chef d'établissement lorsque ces violences ont lieu dès lors que l'équipe périscolaire a pris les enfants en charge SOUS SON TOIT !
    J'ai changé ma fille d'école, elle est désormais au privé, où se côtoient musulmans, bouddhistes, chrétiens et athées, et les choses sont claires : 1 bêtise = 1 sanction (punition, colle, exclusion de la classe voire de l'école). Les parents sont prévenus, et aucun ne remet en cause l'autorité de l'enseignant. L'équipe enseignante est ouverte au dialogue, ferme, mais n'abuse pas de son pouvoir. Ma fille ne va plus à l'école avec une boule au ventre, n'a pas peur des coups, ni d'être ignorée par l'équipe éducatrice qui l'entoure. Les enfants sont responsabilisés, ils parlent de leur religion respective lors de groupes de travail, ils s'entraident. UNE VRAIE ÉCOLE QUOI ?
    Nous ne sommes pas morts des coups de règles sur les doigts, des oreilles tirées, des claques derrière la tête, ni des coups de pied aux fesses. Même si ce n'est pas la politique de l'école actuelle de ma fille et que ça semble marcher aussi bien, il y en a certains qui mériteraient d'en avoir (enfants et adultes, parents et enseignants).
    Il faut écarter la gangrène du système, quelle que soit sa provenance.

  • choco56
    choco56     

    18 ans ? Il n'est pas mineur ? il va prendre deux mois avec sursis et rentre chez toi mon garçon !

  • choco56
    choco56     

    LE SABLE, vous n'êtes pas dans le "bon" problème. On vous parle d'agressions physiques sur les profs PAR les élèves, là ! Ca vous parle ? Maintenant, qu'un prof se balade avec une bouteille de sky dans le sac ne vous concerne pas, par contre on peut les comprendre avec ce qui les attends à l'école tous les jours. Maintenant, les collèges, lycées, vont devenir pires que des endroits de guerre civile, parce que des parents ne savent pas tenir leurs mômes, d'une part, et viennent tabasser les profs parce qu'on a puni leurs chérubins !

    miss Taubira vient de supprimer les peines planchers ! La justice doit descolariser ce merdeux, siffler les allocs aux parents et retour au bled. Ca permettra peut être de faire comprendre aux autres petits cons qui auraient l'idée de faire la même chose, de réflechir, si toutefois leur cerveau de la grosseur d'un petit pois encaisse l'intelligence !

    Et BFM qui nous a bassiné 48 heures la semaine dernière avec de pauvres immigrés obligés de faire du trafic de drogue ! Ou va t'on mai ou va t'on ?

  • virkernes666
    virkernes666     

    C'était pire que quoi ?

Lire la suite des opinions (50)

Votre réponse
Postez un commentaire